loi travail

La Révolte En Marche

Communiqué Ensemble Côtes d’Armor

Jeudi 14 mars 2019

200x187 ensemble rv2La Révolte En Marche...

Contre Macron, le Président des Riches et son Monde, contre sa politique austéritaire et autoritaire, anti-sociale et anti-populaire, contre les violences policières, contre les lois répressives, mais aussi contre les actes et violences racistes, islamophobes et antisémites, les mobilisations se multiplient depuis plusieurs mois, se cumulent et se renforcent.

 

Lire la suite

Contrats aidés : face au licenciement sec, sortons les emplois de la précarité !

 
 

Le gouvernement sert les intérêts d’une toute petite minorité et s’attaque à tous les autres citoyens, et en particulier les plus modestes. Casse du droit du travail, casse des normes sanitaires, casse du logement social,  casse des services publics, casse des libertés, casse de notre humanité…

Les choix budgétaires du gouvernement sacrifiant les contrats aidés sont l’annonce d’un monstrueux plan de licenciement visant plus de 200.000 personnes !

suite sur le blog de Eve76, sur le site national d'Ensembel!

https://www.ensemble-fdg.org/content/contrats-aides-face-au-licenciement-sec-sortons-les-emplois-de-la-precarite

Après le 12, construisons la mobilisation. Mobilisons-nous les 21 et 23 septembre !

 

 
 

Pas de doute : dès le 12 septembre, nous avons vécu une première journée du niveau de celles du printemps 2016. Même le gouvernement, en ergotant sur les chiffres, finit par reconnaître une participation égale à la première manifestation en mars 2016 !

Un mouvement puissant peut se développer. L’entrée en lutte possible des étudiants et lycéens, directement menacés par le même train de décisions qui visent à nous rendre tous plus dépendants du « marché du travail », la participation de syndicalistes CFDT, FO, CFTC, malgré les positions officielles nationales, tout comme la mobilisation inhabituelle de la CGC, témoignent des potentialités de la confrontation qui s’amorce. Ensemble soutien la nouvelle journée de mobilisation, le 21 septembre, pour amplifier le mouvement à la veille du dépôt des ordonnances  par le gouvernement

Ensemble ! appelle  également à manifester massivement le samedi 23 septembre, à l’appel de la France Insoumise, pour poursuivre et amplifier la dynamique qui se dessine. A cette occasion, il faut créer les conditions du rassemblement le plus large, pour créer un meilleur rapport de forces vis-à-vis du gouvernement. Une réunion de toutes les forces déjà dans l’action est possible et permettrait d’avancer ce sens.
L’objectif doit être de construire, dans la durée, un mouvement « Tous ensemble », par les manifestations, les grèves, capable de bloquer l’offensive du gouvernement qui s’attaque aussi au logement social, comme aux retraités, aux finances des collectivités locales, à la SNCF....

Des députés, dans un Parlement élu par moins de 50 % des électeurs, ne peuvent pas s’octroyer le droit anti-démocratique de changer, pour plaire à Jupiter, les conditions de vie quotidienne pour la quasi totalité de la population. Ce débat doit avoir lieu.
Une campagne d’explications pratiques s’impose pour élargir et consolider le rejet qui s’exprime. Ces ordonnances feraient disparaître toute présence de syndicalisme dans les PME et donc priveraient de droits démocratiques élémentaires  plus de 50 % des salarié.e.s du privé ; elles ramèneraient à encore plus de précarité l’emploi des femmes ; elles ruineraient la possibilité syndicale de veiller aux conditions de sécurité et de santé au travail. 

La bataille est engagée, sur les ordonnances. Elle peut paralyser la politique du « choc » que cherche ce gouvernement  qui veut étouffer les réactions populaires sous le nombre des projets.

Le succès du 21, celui du 23, auront un rôle décisif pour combattre aussi tous les autres mauvais coups de cette vraie droite au gouvernement.

Communiqué d'Ensemble! du 14 septembre 2017

Communiqué de Ensemble!22: le 12, combattre le projet de Macron

100x94 ensemble rv2

Ensemble!22 appelle à participer aux manifestations organisées par la CGT, FO, la FSU et Solidaires contre la réforme du droit du travail mardi 12 septembre à Saint Brieuc parc des Promenades à 10h30, à Guingamp sur le parvis de gare à 11h, à Lannion devant la poste à 11h30, et à ses prolongements annoncés.

Construire un large front social et politique contre Macron est nécessaire.

Le projet de Macron vise à infliger une défaite irréversible au mouvement ouvrier, à achever la destruction des conquêtes populaires (renversement du Code du Travail, liquidation du salaire socialisé, étatisation de l’assurance-chômage, attaque de la retraite par répartition, du statut de la Fonction Publique, des régimes spéciaux...), à tuer toute idée d’émancipation. Il veut renforcer l’austérité au détriment des services publics, du tissu associatif, des plus faibles (baisse des dotations aux collectivités, suppression de contrats aidés…) par une politique délibérée au profit du patronat.

Enfin, il veut habituer les populations au contrôle permanent et policier en légalisant l’état d’urgence.

Ensemble!22

8 septembre 2017

En PJ, le tract d'Ensemble! "L'ère Macron ne durera pas!":4 pages de rentree vf light4-pages-de-rentree-vf-light.pdf (1.15 Mo)

Agir contre Macron, contre le bloc libéral-étatique

Nous devons nous préparer à affronter un pouvoir d’une autre nature que la droite libérale classique, ou la gauche néolibérale, et à proposer un front de lutte efficace, sur le plan social, politique, idéologique. Les coups portés actuellement contre le Code du travail s’inscrivent dans la planification en 18 mois d’un démantèlement grave de l’architecture sociale du pays. Mais le mélange entre cette casse sociale et les contradictions budgétaires maintenues pourraient rendre cette matière… inflammable.

Macron : une entreprise capitaliste à la tête de l’Etat
La présidence Macron est une véritable entreprise de gestion rationalisée de la politique capitaliste, dans un cadre européen et mondial néolibéral qui a besoin de redéfinir ses méthodes de domination. Car celles-ci ont beaucoup perdu en crédibilité. Macon veut faire aimer et désirer la société de concurrence, la recherche du gain, le risque et le mérite récompensés. Il n’a pas besoin pour cela,

suite sur le site national d'Ensemble! https://www.ensemble-fdg.org/content/agir-contre-macron-contre-le-bloc-liberal-etatique

Stop aux violences policières, stop à la criminalisation du mouvement social

100x94 ensemble rv2Pas un jour ne se passe sans que nous ayons à constater des violences policières. Ce jeudi 3 juin, à Rennes un nouveau seuil a été franchi. Des voitures de police ont délibérément foncé sur les manifestants, ouvrant leurs fenêtres pour gazer tous ceux qui passaient à leur portée puis ont poursuivi à coup de matraque celles et ceux qui leur auraient échappé. On déplore plusieurs blessés dont 3 hospitalisations.

Lire la suite

Communiqué de Ensemble! Bloquer l'économie et étendre la mobilisation

100x94 ensemble rvCela fait 2 mois que l'intersyndicale, les collectifs Nuit Debout partout en France, les organisations de jeunesse, des associations et des partis politiques sont mobilisés contre la destruction du code du travail.

Malgré les provocations et la brutalité de la répression policière, le recours au 49.3, la mobilisation, loin de faiblir, s'étend.

Après les routiers et les cheminots, et bientôt la RATP, ce sont les ouvriers de toutes les raffineries et du terminal pétrolier du Havre qui sont en grève. Plusieurs dépôts de carburant sont également bloqués

Lire la suite

Appel de l’intersyndicale des Côtes d’Armor

IntersyndicalJeunes, salarié(e)s, sans emploi, retraité(e)s
Alors que les salarié-e-s, les jeunes, les privé-e-s d’emploi, les retraité-e-s sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement en difficulté décide de passer en force en utilisant le 49.3. Inacceptable !

Lire la suite

Communiqués de presse de l’intersyndicale CGT – FO –FSU – Solidaires 22 et le Collectif de la Jeunesse briochine contre le projet de loi travail

Les jeunes qui manifestent pour leur avenir ne sont pas des casseurs.

Les organisations syndicales dénoncent la répression policière inacceptable contre les mobilisations en cours, et singulièrement contre les jeunes, qui veulent, comme les salariés, défendre leur avenir en manifestant pour le retrait du projet de loi - travail.

Cette répression prend aujourd’hui des formes qui sont encore plus intolérables, puisque  certains des policiers qui sont intervenus arboraient ostensiblement des badges syndicaux sur leur blouson, pour mieux se dissimuler dans les cortèges de manifestants : ce jour quatre jeunes ont été interpelés de cette manière.

L’intersyndicale dénonce fermement ces modes opératoires qui sont autant de provocations dignes d’un autre temps.

L’intersyndicale a exigé la libération immédiate de ces jeunes, l’abandon de toute poursuite judiciaire  et  réaffirme sa solidarité et son soutien total aux jeunes en lutte.

Saint Brieuc le 28 avril 2016

Mobilisation contre la loi/travail - Ensemble ! 22 condamne fermement la répression policière

100x94 ensemble rv2Le 9 avril, Étudiants et salariés, jeunes et moins jeunes, tous ensemble ont convergé pour dire leur colère de ne pas être entendus par le gouvernement.
Pour toute réponse on tente aujourd’hui encore d’intimider le mouvement de protestation, par exemple en interdisant de manifester dans le centre-ville à Rennes ou en envoyant la police par deux fois, asperger de lacrymogène les manifestants à Saint Brieuc

Lire la suite

DECLARATION COMMUNE CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Cpbnkafuxxtcnnh 800x450 nopadLes mobilisations, notamment celles du 9 mars initiées par les organisations de jeunesse et les organisations syndicales de salariés (CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL), ont contraint le gouvernement à des concessions sur la loi Travail.

Pour autant les aménagements annoncés par le Premier Ministre ne changent pas la philosophie générale du projet. Il ne répond pas aux aspirations fortes, exprimées par les jeunes, les salarié-e-s et les chômeurs pour l’accès à l’emploi et sa sécurisation. La création d’emplois de qualité ne justifie pas la casse du code du travail mais nécessite un changement de politique économique et sociale.

 

Lire la suite

Communiqué des organisation syndicales départementales CGT – FO – FSU - SOLIDAIRES

Cpbnkafuxxtcnnh 800x450 nopadLes organisations des Côtes d’Armor CGT, FO, FSU et Solidaires exigent le retrait du projet de loi El Khomri qui vise à dynamiter le Code du Travail.

Elles appellent le monde du travail et la jeunesse à se mobiliser dans l'unité et à lutter par tous les moyens, y compris par la grève, dont le 9 mars, jour initialement prévu pour de la présentation du projet de loi en conseil des ministres, pour rejeter ce projet de loi anti sociale.

Elles appellent à se rassembler sur les localités ce 9 mars, dont Saint Brieuc Parvis des droits de l’Homme à 12 heures.

Parallèlement, les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires s'engagent à lutter ensemble pour défendre les libertés syndicales et annoncent la création d’un comité syndical départemental pour faire front commun contre la répression antisyndicale (Good Year, Air France, etc.).

Saint Brieuc le 25 février 2016