ACTUALITES

Rss

Après 13 mn d'enfumage et d'arnaque...

100x94 ensemble rv2

Communiqué d’Ensemble!22, 12 décembre 2018

 

Après 13 minutes d'enfumage et d'arnaque ...

 

Toutes et tous ensemble pour une autre politique !

 

Emmanuel Macron a confirmé sa posture de président des riches en tournant le dos aux revendications légitimes des salarié(e)s du privé et du public, des privé(e)s d’emplois, des jeunes et des retraité(e)s.

 

Pour essayer de calmer la colère populaire, au bout de 4 semaines de mobilisation des gilets jaunes, il lâche des miettes qui seront financées par de nouveaux impôts, des trous dans le budget de la sécurité sociale, de nouvelles atteintes aux services publics, et termine ses propos par un soupçon de poison identitaire sur les immigrés pour flatter l'extrême droite...

Lire la suite

Macron continue sa politique, il faut l’arrêter

100x94 ensemble rvCommuniqué d'Ensemble!, 28/11/18

Ainsi donc, mardi 27 novembre Emmanuel Macron a répondu à la mobilisation de celles et ceux qui sont dans l’urgence pour boucler les fins de mois que sa politique est juste et qu’elle va continuer ! Tout en proposant une concertation sur… trois mois.

Le Président de la République a, par ailleurs, montré le peu de cas qu’il fait de l’écologie en faisant l’éloge du nucléaire. Quand on sait qu’il ne fait rien pour préserver les petites lignes de chemin de fer...

Lire la suite

Contre la politique de Macron, agissons ensemble !

Un appel à bloquer le pays contre la hausse du prix de l’essence le 17 novembre circule et est massivement relayé sur internet et sur les réseaux sociaux car ces augmentations du prix de l’essence pèsent trop sur nos budgets. Il est temps ensemble de dénoncer les politiques antisociales de Macron et de son gouvernement dont bénéficient les grands groupes pollueurs.

Ce n'est pas aux revenus les plus faibles de payer , que ce soit les politiques énergétiques ou le prix des conflits internationaux. On ne peut séparer le social de l'écologie ...

Lire la suite

« MIXITE SOCIALE », VOUS AVEZ DIT » MIXITE SOCIALE » ?

La mixité sociale, la mixité sociale, ils n’ont que cette expression à la bouche…

Lire la suite

Où va l'école?

Un accueil des élèves en début d’année en chantant », « une seule méthode –scientifique- pour apprendre à lire », « pas forcément contre l’uniforme à l’Ecole »,…Le ministre soigne «  sa com » mais derrière cette communication ministérielle se poursuit une politique très inquiétante de reconfiguraton de l’Ecole amorcée il y a une vingtaine d’années…

Lire la suite

Ensemble!22 soutient le maintien du Collège Beaufeuillage

100x94 ensemble rv2

Ensemble ! 22 soutient le combat des personnels et des parents pour le maintien du collège Beaufeuillage.

La volonté du Conseil départemental de fermer ce collège affaiblit le maillage du service public d’Education sur Saint Brieuc, détériore les conditions d’étude des élèves puisque de gros établissements avec une capacité de 700 élèves sont construits à Racine et Hillion. La vague promesse d’une plus grande mixité sociale ne concernerait que dans le meilleur des cas et de façon très minime tout au plus que 2 ou 3 collèges… autant dire que, comme ses prédécesseurs, ce conseil départemental organise la féroce ségrégation sociale qui existe sur Saint Brieuc en matière scolaire.
Cette façon d’administrer le département est enfin aux antipodes de ce qu’il faudrait faire : associer directement et le plus étroitement possible tous les habitants dans leurs lieux de vie aux décisions politiques. En signant massivement la pétition demandant le maintien de tous les collèges publics existants sur Saint Brieuc, les citoyen-ne-s de l’agglomération briochine ont donné raison aux personnels et aux parents : le conseil Départemental doit revenir sur son annonce de fermeture et maintenir le collège Beaufeuillage.

Communiqué du 9 novembre 2018.

 

Des bus gratuits pour tous c'est bon pour la santé, l’environnement et le porte-monnaie!

Communiqué du Collectif Ensemble!22

100x94 ensemble rv2

La voiture coûte cher aux automobilistes et aux autres!, pollue, exige toujours plus d'espace, induit l'étalement urbain, des déplacements de plus en plus longs...

L'agglo affirme vouloir en limiter l'impact. En vain, elle finance à grands frais la fluidité de son trafic, son stationnement. Pour promouvoir les TUB, elle a choisi TEO: un coût de 51 millions € pour 8km, des abattages massifs d'arbres, des chantiers…et augmenté les tarifs. Et pourtant, "il y a quelqu'un qui paie" *

Dans la trentaine de villes qui ont osé la gratuité des bus, c'est moins de pollution, de gaz à effet de serre, de stress, de dépense pour la voiture. On respire mieux, on peut tous se déplacer plus facilement, dans un espace public plus sécurisé et convivial. L'argent économisé des usagers est réinjecté dans l'économie locale et redynamise le centre ville. Partout, la gratuité a boosté la fréquentation des bus.

Pour Ensemble! 22, choisir la gratuité des TUB, c’est donner la priorité à l'utilité sociale et environnementale.

Après Dunkerque (200 000 habitants) et Dinan , pourquoi pas Saint-Brieuc ?

*argument avancé par les élus opposés à la gratuité des bus

 

La ZAD vit et vivra poursuivons notre soutien les 29 et 30 septembre à NDDL

La ZAD vit et vivra poursuivons notre soutien les 29 et 30 septembre à NDDL

 
 

Nous, organisations signataires, avons tout au long de cette lutte soutenu le refus de la bétonisation et du réchauffement climatique, la défense des terres nourricières et la bio-diversité, les expérimentations d’une économie non-marchande, solidaire dans le partage des compétences et des fruits du travail collectif.

Immédiatement après l’annonce de l’abandon, la volonté revancharde de l’État s’est manifestée par une agression militaire massive inouïe, en particulier sur les habitats, les jardins, pour obtenir, non pas comme invoqué le « retour à l’État de droit » mais la disparition pure et simple de tout ce que la ZAD a représenté d’espoir. Face aux menaces, il faut impérativement empêcher de nouvelles expulsions/destructions. Le dépôt avant l’été de projets soigneusement imbriqués et la signature d’un premier lot de conventions précaires a limité les dégâts et permis provisoirement le maintien de lieux de vie et d’activités.

suite sur le site Ensemble! national https://www.ensemble-fdg.org/content/la-zad-vit-et-vivra-poursuivons-notre-soutien-les-29-et-30-septembre-nddl

Une ville en état de siège

Une ville en état de siège

 
 

Comme la veille à Saint Brieuc, la visite d'Emmanuel Macron à Quimper se sera déroulée dans une ville en quasi état de siège, avec une interdiction de circulation dans tout le centre ville depuis la gare jusqu'aux allées de Locmaria, le blocage de la manifestation contre la politique du gouvernement à hauteur du parking de la gare, l'interdiction faite à certains riverains de rejoindre leur logement dans le périmètre verrouillé par les forces de police.

La cerise sur le gâteau, aura été l'injonction faite aux syndicalistes réunis devant la gare de couper leur sono sous la menace d'une confiscation du matériel, la confiscation effective du mégaphone

suite sur site Ensemble! national https://www.ensemble-fdg.org/content/une-ville-en-etat-de-siege

un Président autoritaire au service des puissants

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Déplacement du Président Macron à Saint Brieuc

Derrière son sourire d’ange

il a montré une nouvelle fois son vrai visage

celui d’un Président autoritaire au service des puissants

 

Filtrage des manifestant(es), confiscation brutale de matériels militants, (Drapeaux, banderoles, mégaphones, matériels de sonorisation), entraves aux déplacements des habitants riverains, dont des handicapés, arrestations de manifestants rejoignant leurs véhicules à la fin de la manifestation, Macron qui n’a que le mot « bienveillance » à la bouche a une nouvelle fois essayé, à Saint-Brieuc, de bâillonner les opposants à sa politique antisociale et particulièrement les syndicalistes.

 

Cette entrave inacceptable à la liberté d’expression est une nouvelle étape inquiétante pour notre démocratie sociale. En réponse au rejet massif de sa politique par toutes les couches de la population, Macron et son gouvernement ne savent donc plus, aujourd’hui répondre que, par l’intimidation et la répression.

 

Pour les organisations appelant au rassemblement sur le port du Légué à Plérin le 20 juin 2018 et qui a rassemblé 250 personnes.

 

Serge Le Quéau ( Solidaires) - Thierry Perennes (Cgt) - Eric Le Courtois (Force Ouvrière) - Gérard Mauduit (Ensemble) - Jean Claude Caro (Pcf St Brieuc) - Le Collectif de Vigilance antifasciste 22. Georges Samson (France Insoumise) – René Louail (Paysan écologiste).

 

Faudra-t-il un mort pour en sortir ?

100x94 ensemble rv

Communiqué de presse : « Ensemble ! Trégor »

 

Faudra-t-il un mort pour en sortir ?

 

Maxime, soutien aux ZADistes, a perdu une main à cause de l'explosion d'une grenade contenant du TNT.Les provocations, les destructions de lieux collectifs se succèdent (ferme des Sans Nom, la Chateigne).

En quoi quelques innovateurs d' « un monde nouveau », défenseurs des « communs » constituent une menace pour l’État ?

Les forces de répression, les armes utilisées (grenades explosives) sont totalement disproportionnées par rapport à la situation. Nous ne sommes pas en guerre !

Nous soutenons tous les habitants de la ZAD et refusons de faire le tri entre les « bons » et les « mauvais » projets.

 

- arrêt immédiat de cette opération militaro-policière

- arrêt des poursuites et libération des défenseurs de ce territoire.

Nous appelons à converger sur place et à participer aux rassemblements sur tout le territoire.

 

Lannion, le 25 mai 2018

Marée populaire le samedi 26 mai !

Une déclinaison départementale de la Marée Populaire pour l'Egalité, la Justice sociale et la Solidarité aura lieu à St Brieuc : RDV devant la Gare SNCF à 10h30 puis défilé en ville et pique-nique aux Promenades

Premiers signataires au plan départemental:: ATTAC 22, UD CGT, SUD Solidaires, FSU, PCF, FI, ENSEMBLE, collectif fête à Macron

 

Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité

 

"Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, ...

suite de l'appel national des 42 organisations  sur le site national d'Ensemble!

https://www.ensemble-fdg.org/content/maree-populaire-le-samedi-26-mai