"Si l'écho de leurs voix faiblit, nous périrons" Paul Eluard

le 8 mai 1945, est signée la capitulation de l'Allemagne nazie. La libération des camps de concentration, camps de la mort révèle la barbarie nazie et ses horreurs secouant les consciences.

En 1924, Hitler arrêté après une tentative de putch est sorti de prison en disant désormais, nous allons nous boucher le nez et entrer au Reichstag. A la violence de sa stratégie il ajouté la voie légale à sa façon et profité du soutien de la droite, des patrons et des Junkers grands propriétaires terriens. Dans un contexte de crise, il a beaucoup promis et beaucoup menti pour gagner le soutien des chômeurs, des "petits" commerçants, artisans et obtenu sans peine le soutien financier et moral des industriels Krupp, Thyssen, IG Farben... Seuls ces derniers ont bénéficié du nazisme. Les autres ont été bernés et le monde entraîné dans la spirale infernale d'une guerre totale.

Dans la France occupée, les masques sont tombés. La plupart des « patriotes » anti-immigrés de l'entre deux guerres, ont rejoint la collaboration avec l'occupant. A St Brieuc, alors qu'il collait des affichettes rue St Guéno avec son copain, Maurice Le Tonturier, élève-maître au lycée Le Bras, a été recherché pendant une semaine par un photographe "bon Français" qui l'a retrouvé et dénoncé. Il a été arrêté le 10 juin 1943 par la police française, déporté à Auschwitz puis à Buchenwald . Son copain est mort en déportation et lui est revenu et a témoigné dans les écoles pour faire prendre conscience aux jeunes de la réalité du nazisme. Dans la Résistance, Français et étrangers ont mêlé leur sang : les 3 lycéens martyrs du lycée Le Bras sont tombés sous les mêmes balles nazies , au même endroit: le Mont valérien, le même jour : le 21 février 1944, que les 23 de l'affiche Rouge "23 étrangers et nos frères pourtant, vingt et trois qui criaient "la France " en s'abbattant, célébrés par Aragon.

Le 10 décembre 1948, à Paris est adoptée par l'ONU la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Le texte affirme les droits fondamentaux des individus et la dignité de la personne humaine pour débarrasser le monde de la barbarie. Mais de nombreux criminels de guerre ont pu échapper à la justice et l'après guerre a connu d'autres dictatures, des guerres fratricides nourries par des nationalismes démesurés, de la haine de l'autre : du Chili de Pinochet aux guerres fratricides de Yougoslavie ou d'Asie centrale. Aujourd'hui, l'extrême droite progresse, en Amérique latine, en Europe... Quand les peuples se déchirent et souffrent, les vautours s'enrichissent. L'avertissement d'Eluard est d'une douloureuse actualité

Sous les efforts de dédiabolisation, qu'est devenu le Front National, aujourd'hui RN?

Pas facile d'effacer l'héritage d'un mouvement d'extrême droite qui a charrié les haines des Juifs, des étrangers, des métèques et toute sortes de violences. De la collaboration à la guerre d'Algérie... Malgré la tentative de dédiabolisation et le changement de nom, le rejet des migrants, le renforcement de la répression pour régler les problèmes sociaux restent le fonds de commerce du RN. Mais pas question de changer de système économique. Le capitalisme oui, et chez nous: des salariés français exploités par des patrons français !

Ne nous laissons pas berner ! Malgré un discours lissé largement diffusé, Marine Le Pen vote à Bruxelles le contraire de ce qu'elle défend à Paris : rejet des mesures sociales en faveur des enfants pauvres (octobre 2015), vote en faveur du « secret des affaires » (13 avril 2016 avec le PS et LR), absence lors du vote stratégique entérinant des mécanismes d'arbitrage privé au service des multinationales (printemps 2015), rejet d'une commission d'enquête suite au Dieselgate... Les eurodéputés FN ont voté contre l'interdiction de la pêche électrique, de l'épandage de pesticides nocifs, des néonicotinoïdes tueurs d'abeilles !... d'après l'Humanité du 10 mai 2019

Alors, si la précarité s'est développée, ce n'est pas la faute aux immigrés !

S'ils viennent chez nous, c'est rarement de gaité de cœur ! Plutôt pour fuir une misère liée au pillage des zones de pêche par les bateaux industriels, à la concurrence des produits européens subventionnés qui ont malmené les cultures vivrières et l'élevage locaux, à la dette construite qui les oblige à en rembourser aux pays du Nord plusieurs fois le montant, à la destruction des services publics par le FMI et la Banque Mondiale, aux guerres …

Quand ils arrivent chez nous, ils sont jeunes, travaillent et versent plus de cotisations qu'ils ne perçoivent de prestations... Ils occupent souvent les métiers pénibles et mal payés. Pour reconstruire le pays après les 2 guerres mondiales, pour faire tourner les usines pendant les 30 glorieuses, gouvernement et entreprises ont fait venir cette main d'oeuvre surexploitée.

Aujourd'hui, Etats et entreprises ont mis en place une « gouvernance » mondiale via l'OMC qui permet aux multinationales de produire là où règne de dumping social, fiscal, environnemental. Cela génère des pollutions partout, de la précarité, des violences et des souffrances sociales chez les travailleurs, d'indécents profits chez les actionnaires. Autant que nous, les travailleurs étrangers subissent l'exploitation capitaliste chez nous et chez eux. Le capital n'a pas de frontières. La conclusion du manifeste du Parti Communiste est d'actualité « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous »


 

Qu'importe la couleur de la peau? Qu'importe la nationalité? « On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux » A de St Exupéry

Ce qui compte c'est l'humanité, le respect de la vie, de toutes les vies. Les frontières sont une construction historique, elles ne sont pas éternelles. Notre pays s'est formé par l'apport de populations venues depuis très longtemps et de très loin, d'Afrique notamment, nous avons tous quelque chose d'Africain en nous. Ces arrivées de migrants se sont succédées avec leur culture. Ils l'ont versée dans ce creuset où s'est forgée notre civilisation. L'Histoire nous apprend par exemple que les hommes du croissant fertile, au Proche Orient, berceau de grandes civilisations sont venus jusque chez nous par le Danube et la Méditerranée et nous ont transmis l'agriculture, la poterie... que la civilisation arabo musulmane était florissante quand nous n'avions pas encore construit nos cathédrales, que ces Arabes souvent méprisés nous ont transmis la pensée grecque et l'ont enrichie, que la Méditerranée est l'espace où sont nées et où ont grandi les trois religions monothéïstes qui ont été chacune, tour à tour, accueillantes ou intolérantes. Abraham, Moïse sont des prophètes des 3 religions. Si Jésus est le fils de Dieu pour les chrétiens, il est un prophète pour les musulmans. En Andalousie au XIIe, de grands penseurs Averroes le musulman, Maïmonide le juif ont ensemble enrichi notre patrimoine.

La haine pousse à toutes les violences, conduit à toutes les barbaries. Le respect de l'autre, la mise en commun et les échanges à égalité nous font avancer.

A l'heure où les derniers survivants des camps et de la shoah mobilisent leurs dernières forces pour alerter les jeunes et leur disent comment la haine conduit aux violences, A l'heure où les indicateurs écologiques sont au rouge alertant sur le fait que la Planète risque de devenir inhabitable, il est urgent que ceux qui sont attachés à la démocratie politique et sociale, au respect des biens communs s'unissent pour défendre la vie.

Danièle Mauduit, Ensemble!22


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

 

 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Ajouter un commentaire