L'age de faire Les mensonges de Linky...Lire la suite...

Changer de gauche4

 

Appel de l’intersyndicale des Côtes d’Armor

IntersyndicalJeunes, salarié(e)s, sans emploi, retraité(e)s
Alors que les salarié-e-s, les jeunes, les privé-e-s d’emploi, les retraité-e-s sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement en difficulté décide de passer en force en utilisant le 49.3. Inacceptable !

Lire la suite

Violences policières : la LDH demande la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire

LDH2.jpgDepuis plusieurs semaines, un peu partout en France, les manifestations contre la loi travail ou les initiatives prises dans le cadre du mouvement « Nuit debout » donnent lieu à des incidents souvent violents impliquant les forces de police, dans une escalade de la violence.

Quel que soit le contexte, quelquefois marqué par la présence de groupes cherchant l’affrontement, rien ne saurait justifier les débordements auxquels se livrent régulièrement les forces de l’ordre en faisant un usage disproportionné de la force vis-à-vis de citoyens, souvent jeunes, qui manifestent pacifiquement leur opposition au projet de loi travail ou qui se réunissent pour échanger, discuter, imaginer d’autres façons de préparer l’avenir.

Lire la suite

Communiqués de presse de l’intersyndicale CGT – FO –FSU – Solidaires 22 et le Collectif de la Jeunesse briochine contre le projet de loi travail

Les jeunes qui manifestent pour leur avenir ne sont pas des casseurs.

Les organisations syndicales dénoncent la répression policière inacceptable contre les mobilisations en cours, et singulièrement contre les jeunes, qui veulent, comme les salariés, défendre leur avenir en manifestant pour le retrait du projet de loi - travail.

Cette répression prend aujourd’hui des formes qui sont encore plus intolérables, puisque  certains des policiers qui sont intervenus arboraient ostensiblement des badges syndicaux sur leur blouson, pour mieux se dissimuler dans les cortèges de manifestants : ce jour quatre jeunes ont été interpelés de cette manière.

L’intersyndicale dénonce fermement ces modes opératoires qui sont autant de provocations dignes d’un autre temps.

L’intersyndicale a exigé la libération immédiate de ces jeunes, l’abandon de toute poursuite judiciaire  et  réaffirme sa solidarité et son soutien total aux jeunes en lutte.

Saint Brieuc le 28 avril 2016

Le mouvement de lutte de Notre Dame des Landes face au référendum

Nddl trans 2Peu après les mobilisations extrêmement fortes et croissantes de  décembre, janvier et février 2016 contre les expulsions programmées, le
gouvernement a tenté un stratagème : d'une voix il annonçait une étude  sur les solutions alternatives à la construction de l'aéroport, d'une
autre était présentée la tenue d'un référendum sur le projet d’aéroport  à Notre Dame des Landes, bientôt renommé « consultation ».

Au même moment, les habitants de la zad sont devenus tous expulsables, et des entreprises ont pourvu l'appel d'offre du chantier.

Lire la suite

Mobilisation contre la loi/travail - Ensemble ! 22 condamne fermement la répression policière

100x94 ensemble rv2Le 9 avril, Étudiants et salariés, jeunes et moins jeunes, tous ensemble ont convergé pour dire leur colère de ne pas être entendus par le gouvernement.
Pour toute réponse on tente aujourd’hui encore d’intimider le mouvement de protestation, par exemple en interdisant de manifester dans le centre-ville à Rennes ou en envoyant la police par deux fois, asperger de lacrymogène les manifestants à Saint Brieuc

Lire la suite

Communique de presse CGT - FO - FSU - Solidaires des Cotes d'Armor

A l’issue de la journée de mobilisation du 31 mars, Les organisations syndicales CGT – FO – FSU – Solidaires des Côtes d’Armor  se  sont a nouveau réunies afin de tirer les enseignements de la journée de mobilisation du 31 mars 2016.

Avec 4000 manifestant à Saint Brieuc, 1500 à Lannion, 700 à Dinan, 400 à Guingamp, et tous les arrêts de travail recensés dans les entreprise et services le mouvement pour le retrait du projet de loi Travail s’enracine et s’amplifie.

Elles appellent leurs organisations à se rencontrer sur les lieux de travail, en assemblée générale pour décider des suites à donner à cette journée.

D’ores et déjà elles s’inscrivent dans les initiatives décidées au niveau national  dont le 5 et le 9 avril.

Elles appellent les salariés, les étudiants, lycéens, actifs, retraités, privés d’emploi…, à se mobiliser largement pour obtenir le retrait du projet de loi et conquérir de nouvelles garanties et protections collectives :

  • Le 5 avril sous les anciennes halles  à 17 00 à SAINT Brieuc
  • Le 9 avril place de la préfecture à 11 heures

Communiqué de presse intersyndical Guingamp UL CGT FSU SOLIDAIRES FO

L'intersyndicale de Guingamp invite tous les responsables syndicaux, les salariès les jeunes  lycéens et étudiants a participé à une assemblée générale 
de mobilisation contre la loi travail EL KOMRI
LUNDI 21 MARS ANCIENNE SALLE DES FETES DE GRACES A 18H00
pour préparer les journées des 24 et 31 mars
Cette assemblée générale est ouverte à toutes les personnes, et organisations intéressées par le retrait du projet de loi EL KOMRI

 

DECLARATION COMMUNE CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Cpbnkafuxxtcnnh 800x450 nopadLes mobilisations, notamment celles du 9 mars initiées par les organisations de jeunesse et les organisations syndicales de salariés (CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL), ont contraint le gouvernement à des concessions sur la loi Travail.

Pour autant les aménagements annoncés par le Premier Ministre ne changent pas la philosophie générale du projet. Il ne répond pas aux aspirations fortes, exprimées par les jeunes, les salarié-e-s et les chômeurs pour l’accès à l’emploi et sa sécurisation. La création d’emplois de qualité ne justifie pas la casse du code du travail mais nécessite un changement de politique économique et sociale.

 

Lire la suite