Regards Hollande, les primaires et la mort du PS mitterrandien...Lire la suite...

Le Grand Soir Paul Aries : même avec Benoit Hamon.... le Parti "socialiste" ? Non merci ! ...Lire la suite...

Communiqué de Ensemble! De toutes les forces de la gauche, avec Jean-Luc Mélenchon.

100x94 ensemble rv

Dans une situation troublée, les dangers menacent en nombre à l’occasion de la prochaine présidentielle.

La droite s’est extrémisée avec un François Fillon, un candidat par ailleurs mis en examen, entre autres, pour détournement de fonds publics et qui promet une politique purement réactionnaire sur les plans sociaux et sociétaux.

L’extrême droite de Marine Le Pen est plus menaçante que jamais, ajoutant à ses options antipopulaires et à son islamophobie violente, les vieux relents antisémites qu’elle cherchait à masquer.

L’extrême centre de Macron, vraie droite en réalité, nous promet la systématisation des politiques austéritaires, en ligne directe avec les injonctions de la Commission Européenne, en vue de détruire à la racine ce qui reste de décennies d’acquis sociaux.

suite sur le site national d'Ensemble! https://www.ensemble-fdg.org/content/communique-de-ensemble-de-toutes-les-forces-de-la-gauche-avec-jean-luc-melenchon

Dette publique de l'Etat, et si on arrêtait de payer?

100x94 ensemble rv2La dette d'Etat sert de prétexte aux politiques d'austérité, de casse sociale et de casse des services publics, de privatisations...

Ensemble 22 en a fait un thème de réflexion et vous présente ses analyses et ses propositions.

Dette de l etat e22dette-de-l-etat-e22.pdf (278.02 Ko)

 

Benoît Hamon : un vote trompe-la-mort

100x94 ensemble rvDepuis 2012, c’est l’antienne dans certaines composantes de la gauche radicale : le Parti socialiste vacille, vit ses derniers jours et va mourir. Dès la fin 2012 – alors que l’impopularité de François Hollande est déjà patente – l’idée de la « Pasokisation » du PS est pour certains incontestable. Le PS est effectivement dans un état de faiblesse extrême, mais ce n’est pas la première fois de son histoire, ni la dernière.

L’extinction de la vieille SFIO a été suivie dans la foulée de la reconstitution d’un courant réformiste modernisé et radicalisé lors du congrès d’Épinay en 1971. Dans la décennie qui a suivi, le PS est devenu hégémonique à gauche. Les élections législatives de 1993 ont été une déroute pour le PS qui n’a conservé qu’un groupe de 57 député-e-s. Deux ans après, Lionel Jospin formait le gouvernement de la gauche plurielle.

Lire la suite sur le site national d'Ensemble:https://www.ensemble-fdg.org/content/benoit-hamon-un-vote-trompe-la-mort

Les faux-semblants de l’union

Regards 1Les appels se sont multipliés pour une candidature unique à gauche et pour la fusion des candidatures Hamon-Jadot-Mélenchon. Objectif : un second tour gauche-FN et la victoire à gauche. Mathématiquement, le raisonnement se tient. Mais politiquement ?

La victoire de Benoît Hamon à la primaire socialiste a relancé la donne à gauche. Face à ce qui était annoncé comme une débâcle à gauche, elle permet de reposer en grand les questions les plus fondamentales : qu’est-ce qui fait gagner la gauche et qu’est-ce qui la fait perdre ? Ce débat doit être public. C’est lui qui conditionne les progrès ou les limites de l’unité. Regards souhaite que ce débat ait lieu. Il entend en même temps y contribuer. En énonçant d’emblée quelques faits, pour commencer.

Lire la Suite

Déclaration politique d'Ensemble!

225x200 ensemble rv3

Les élections françaises de 2017 se déroulent dans un contexte international lourd de tensions : arrivée de Donald Trump à la présidence des États-Unis, interventionnisme de Vladimir Poutine, approfondissement des crises et des guerres au Moyen-Orient, attentats terroristes… Le monde est secoué de bouleversements qui ne vont pas manquer de se développer dans les prochains mois.

La société française est elle-même travaillée par des tensions et des fractures multiples qui peuvent se concentrer dans une crise politique inédite dont la séquence électorale de 2017 peut être un moment de dénouement.

Les inégalités insupportables, le chômage et la précarité, la crise du travail, l’absence d’avenir en particulier pour les jeunes générations, le déclassement que subissent certaines catégories ou certains territoires… tous ces phénomènes travaillent en profondeur la société française.

Mais elle est aussi marquée par les regroupements contre la politique sécuritaire et le projet de déchéance de nationalité, comme les mobilisations du printemps 2016 contre la loi « travail » et les discussions qu’elles ont stimulées. Plus largement, dans toute la société, sous des formes diverses, la recherche d’alternatives, les résistances aux régressions libérales et autoritaires, les solidarités nombreuses de citoyens anonymes envers les réfugié.es, la volonté d’inventer des solutions concrètes pour initier d’autres façons de vivre, de produire, de consommer… sont autant de germes d’une autre façon de faire société...

la suite sur le site national d'Ensemble!

https://www.ensemble-fdg.org/content/declaration-politique-densemble-0

La gratuité des bus, une mesure de santé publique!: communiqué d'Ensemble!22

100x94 ensemble rv2  Pour limiter les conséquences des pics de pollution à répétition, Saint-Brieuc Agglo instaure la gratuité des bus ponctuellement. Depuis 2009, le  Collectif Gratuité  alerte les élus sur l'urgente nécessité d'instaurer la gratuité des bus dans l'Agglo de façon pérenne.

La prise de conscience des enjeux écologiques par les automobilistes ne peut se faire avec quelques mesures ponctuelles alors que les élus ont instauré la gratuité des parkings tous les jours pendant une heure à St Brieuc.

Dans les agglomérations qui ont osé mettre en place la gratuité des bus, la fréquentation a explosé!

La gratuité des bus coûte cher? En 2013, elle aurait coûté moins de

 

Lire la suite