Communiqués de presse de l’intersyndicale CGT – FO –FSU – Solidaires 22 et le Collectif de la Jeunesse briochine contre le projet de loi travail

Les jeunes qui manifestent pour leur avenir ne sont pas des casseurs.

Les organisations syndicales dénoncent la répression policière inacceptable contre les mobilisations en cours, et singulièrement contre les jeunes, qui veulent, comme les salariés, défendre leur avenir en manifestant pour le retrait du projet de loi - travail.

Cette répression prend aujourd’hui des formes qui sont encore plus intolérables, puisque  certains des policiers qui sont intervenus arboraient ostensiblement des badges syndicaux sur leur blouson, pour mieux se dissimuler dans les cortèges de manifestants : ce jour quatre jeunes ont été interpelés de cette manière.

L’intersyndicale dénonce fermement ces modes opératoires qui sont autant de provocations dignes d’un autre temps.

L’intersyndicale a exigé la libération immédiate de ces jeunes, l’abandon de toute poursuite judiciaire  et  réaffirme sa solidarité et son soutien total aux jeunes en lutte.

Saint Brieuc le 28 avril 2016

 

loi travail El Khomri jeunesse Nuit debout

Ajouter un commentaire