Les bus gratuits à St Brieuc, ça urge !

Les bus gratuits à St Brieuc, ça urge !

 

Ce qui est gratuit ne vaut rien ! serinent les accros du ticket !

Mais ce qui a de la valeur, n'a pas de prix!

 

Une mesure qui améliore la vie de tous, répond aux enjeux écologiques et qui est possible ! Ça fait du bien comme dans la trentaine de collectivités qui l'ont osée : Aubagne, Châteauroux ou Dunkerque ...

Voir aussi: tract Ensemble!22: Tract gratuite 20 sept2019 3tract-gratuite-20-sept2019-3.pdf

 

La gratuité des bus pour tous, ça nous concerne tous, c'est notre affaire ! C'est aussi une façon d'oser penser en dehors de la marchandisation et du carcan libéral qui paralyse toute alternative réelle..

Une urgence sociale. Ensemble et sur un pied d’égalité !

 

 

Devant l'accès aux bus. avocat, médecin, chômeur ou salarié, jeune ou vieux, nous partageons le même bien commun, le même service public et nous en prenons soin. Finies les démarches discriminantes envers ceux qui doivent justifier de leur pauvreté, de leurs fragilités, terminée l'impression des contribuables de payer pour les autres, oublié le seuil qui sépare les ayant droit de ceux qui sont à peine au-dessus du seuil et se sentent injustement exclus des tarifs sociaux.

Dans le bus gratuit, on se déplace avec d'autres, différents de nous, qu'on n'aurait pas rencontrés en voiture,

Grâce au bus gratuit, on va à la plage, dans les vallées... on va voir des amiEs, des potes, , des spectacles... On peut retrouver de l'estime de soi, de la liberté, de l'intégration sociale : on se sent reconnu.

Bien sûr, cette mesure ne suffit pas en soi, il faut qu'elle soit accompagnée par une politique, du logement, de l'emploi qui aille dans le même sens.

 

La gratuité favorise la mixité sociale, le vivre ensemble et les rencontres.

 

Avec les bus gratuits, je vais où je veux !

De Balzac, Pordic ou Quintin , je peux aller à la mer ou au chaos du Gouet. Découvrir, parcourir, visiter l'agglo, riche de ses paysages naturels, de son patrimoine culturel, historique, géologique , humain. Vivarmor , de nombreuses assoc de randonneurs , les centres sociaux, la Maison de la Baie, les offices du tourisme... nous invitent déjà à la découvrir et à la connaître...

 

Avec les bus gratuits, l'argent des impôts va à l'économie locale

3,5 millions € de la billetterie seraient réinjectés dans l'économie locale, notamment dans le centre ville de St Brieuc... A condition que les élus locaux arrêtent de signer des autorisations d'agrandissement des surfaces commerciales comme récemment à Langueux et que les loyers soient encadrés dans le centre ville...

 

 

La gratuité des bus crée un droit nouveau et un progrès social dans un contexte de reculs généralisés. Elle fait renaître l'espoir.

ChacunE peut se déplacer, c'est son droit, c'est plus facile quand c'est gratuit.

3 millions € iraient aux familles qui paient le prix fort des choix de concurrence et de compétitivité dans une ville où sévissent le chômage et le pauvreté. Avec les bus gratuits, les jeunes se rendent aux activités, les anciens sortent plus aisément, l'argent public sert au bien public.

 

La gratuité des bus, une urgence écologique

 

La gratuité des bus amène à repenser l’urbanisation et l’aménagement du territoire.

La voiture pollue: gaz à effet de serre, particules fines qui affectent la santé, stress, bruit, des déplacements contraints de plus en plus longs et de plus en plus nombreux.. A St Brieuc, la pollution de l'air augmente de façon alarmante depuis quatre ans. la gratuité des bus a été mise en place lors de pics de pollution , preuve que les responsables envisagent cette solution comme souhaitable. Mais un jour, c'est trop peu pour créer une culture de la gratuité.

 

La voiture génère une urbanisation dévoreuse d'espace: rocades/s, parkings, zonage : les Zones d'Activités s'étirent le long des 4 voies pour des raisons d'accès des camions de plus en plus lourds et de publicité , au détriment des espaces naturels et agricoles. Les bus ont besoin d'une densification de l'habitat( et de moins d'horaires décalés).

 

La gratuité des bus doit s'inscrire dans une politique d'aménagement avec la volonté

de rendre le territoire de l'agglo accessible à touTEs , aux handicapés, aux poussettes , aux piétons, aux cyclistes...

de faciliter le multimodalisme : pistes cyclables convergeant vers les arrêts bus, place dédiée aux vélos dans les bus...

 

Une urgence démocratique

 

La gratuité des bus n'a rien à voir avec la gratuité de l'asticot  offert par le pêcheur à la carpe qu'il espère retrouver dans son assiette !

Il s'agit d'une gratuité construite dans l'intérêt général. Plus d'égalité, moins de pollution, c'est une mesure forte de solidarité et d'espoir. Elle peut et doit être décidée avec les citoyens ici et maintenant. C'est l'occasion de mettre en débat les choix des communes et de l'agglomération, de choisir ensemble les priorités.

C'est une alternative à la voiture , sans mesure coercitive.

 

Ça coûte vraiment trop cher ?

Et le coût de la voiture ?

 

Combien coûte la voiture, à travers deux exemples?

Alors que le Plan de Déplacements Urbains (PDU ) prévoit, dès 2006, la réduction de la place de la voiture, l'agglo consent des dépenses d'investissements en faveur des bus, mais poursuit

l'urbanisation autour d'axes routiers structurants: la rocade de déplacement:16km, dont le coût

était évalué à 162 millions € en 2009 à 120 millions en 2011. À terme, cet « axe de contournement sud de l’agglomération briochine » (nom arrêté) doit rejoindre Le Sépulcre à Plérin, via La Méaugon et Trémuson. Coût total des travaux en cours et à venir: 80 M€. d'ap le Tél 21/12/18

 

 

La Ville essaie de faire du centre un centre commercial et y multiplie les parkings très coûteux

sans qu'ils soient remplis. Résultat: elle a dû verser en 2018 une subvention de 1 200 000 € pour

équilibrer les comptes des parkings du Centre-Ville et prévoit 1,5 million pour 2019. A cela s'ajoute un investissement de 2,9 millions d’euros pour les travaux dans le parking du Gouedic. Le coût total dépasse désormais les 11,5 millions d’euros.

 

 

La gratuité des bus, ce n'est pas un coût, c'est un investissement !

 

Les impôts financent déjà la voirie, TEO, l'achat des bus...Depuis 2006, l'agglo ne cesse d'investir nos impôts dans de gros aménagements pour promouvoir la place du bus. Pour quels résultats ?

 

années Nombre de voyages de TUB km du réseau TUB Recettes billetterie

 

2008 5 748 711 2 887 513 2 645 000 €

2010 6 093 918 3 693 009 2 639 591 €

2015 5 753 000 3 611 000

2017 5 952 000 3 643 000 3 000 000 €

Chiffres communiqués par l'Agglo.

 

NB En 2017 :1 899 400 voyages ont été aidés et les salariés de l'agglo ont droit au bus gratuit.

Remarques : si les recettes de la billetterie augmentent , il faut tenir compte de l'augmentation du prix du ticket et de la réduction des aides. A Saint Brieuc, le bénéficiaire payait 12 € par an , aujourd'hui entre 25 et 90€ par an.

 

Le « coût de la gratuité » correspond au montant des recettes de la billetterie soit pour St Brieuc Agglo en 2019: 3 500 000 € : 18% du budget fonctionnement des transports, 1,2% du budget global de l'agglo. Il augmente avec le prix du ticket et la baisse des aides sociales.

Les villes qui ont osé les bus gratuits ont utilisé pour la financer le Versement Transport (VT ), taxe/ cotisation versée par les employeurs 11 salariés et plus en % de la masse salariale. Le VT au taux de 1,6 % en 2017 a rapporté 16 M€. Porté au maximum: 2%, ses recettes auraient été de 20 M €, soit 4 M € supplémentaires, plus que celles "perdues"de la billetterie.

 

 

Le VT, une charge trop lourde pour les entreprises?

NB "La réforme de la taxe professionnelle a finalement été favorable aux entreprises. Là où la TP

rapportait en 2009 près de 26,9 millions € (40 % des recettes), les impôts de substitution n'ont

amené, en 2012, que 19 millions de recettes... (d'après "le Monde des Entreprises"). Avec un VT à 2%, elles sont encore gagnantes.

Ainsi, l'analyse libérale de nos édiles les pousse à dorloter les "entreprises" considérées comme

naturellement vertueuses contrairement aux chômeurs, malades... perçus, eux comme des

resquilleurs potentiels. Cette politique de maternage des entreprises par l'Agglo n'a empêché ni la

hausse du chômage, ni celle de la pauvreté.

 

Et pour les employeurs publics ?

La gratuité des bus fait disparaître les aides accordées pour les tarifs sociaux des bus , dont 80% payées par St Brieuc, commune la plus pauvre de l'agglo. Par le revenu médian de ses habitants. Le mieux être apporté aux populations réduit les aides sociales en général.

Enfin, la gratuité pose la question de l'usage de l'argent public.

Le VT finance le PEM où une passerelle à 9 millions € équipée ni en rampe pour valise ou poussette, ni en passage pour vélo.

TEO (Transport Est-Ouest) est un projet de Transport en Commun en Site Propre ( TCSP) qui

permet une circulation plus aisée des bus et un cadencement plus serré (8mn entre 2 bus).

TEO, c'est 8 km de tracé entre Plaines Villes et Chaptal via le PEM, 51 M€ . La section de TCSP à Balzac comprend un élargissement de la chaussée qui permet à la voiture de conserver toute sa place et génère des dépenses qui, à priori, ne relèvent toutes pas du TCSP, sans parler de l'abattage des arbres.

Allons nous continuer à payer les infrastructures qui soutiennent l'agrobusiness comme l'agrandissement du port du Légué € (10 millions ) ou les frais d'entretien et d'extension des réseaux routiers malmenés par les camions  et aux conséquences écologiques catastrophiques?

 

 

Globalement, la gratuité des bus, c'est plus ou moins de dépenses?

 

Certaines dépenses disparaissent ou diminuent:

    • pour les employeurs: aides à leurs salariés abonnés aux TUB.

    • pour ceux qui abandonnent leur voiture: frais de carburant, d'assurances, d'entretien...

    • pour les collectivités: billetterie et contrôle, parkings, rocades, pollution, aides sociales notamment pour St Brieuc...

D'autres dépenses augmentent: celles liées aux suppléments de voyageurs: plus de bus, plus de conducteurs...

 

Les bus sont mieux remplis et le coût du voyage diminue. L'investissement public est valorisé.

 

 

Alors la gratuité des bus, ça vaut le coût !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Saint-Brieuc Ensemble bus gratuits

Ajouter un commentaire