L'URGENCE d'AGIR ! Une déclaration de membres Ensemble! pour l’engagement de notre mouvement  dans la campagne JLM2017

100x94 ensemble rv2Ensemble! a tenu son AG les 11 et 12 juin 2016. Au travers des votes organisés pour préparer cette AG, plus de 40 % des votes exprimés se prononcent clairement pour répondre positivement à la proposition de candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle de 2017.  Ils souhaitent qu'E! s'engage sans attendre et participe à un comité de liaison pour une campagne commune, en appelant les partenaires du Front de Gauche et de l’ensemble de la gauche sociale et politique à s’associer à cette campagne.  

 

Après débat, un texte d’orientation a été adopté par consensus. Malgré ses insuffisances, dans un esprit de responsabilité et d'unité de notre mouvement, nous n'avons pas fait obstacle à son adoption. Plusieurs points essentiels sont abordés et, dès lors qu'ils ne restent pas lettre morte, ils doivent nous permettre d'avancer. Nous appelons toutes et tous à agir pour qu'il en soit ainsi.  


L’analyse du mouvement social tel qu’il se déploie a fait l’unanimité. Citons le texte d’orientation : « l’articulation entre différents types de mobilisations, associant les organisations du mouvement ouvrier et de nouvelles formes d’action et de nouvelles générations qui se nourrissent et se renforcent les unes les autres a un caractère inédit. Le mouvement est porteur de fortes exigences politiques. »


La dérive du PS aboutit à une tentative « de recomposer la gauche en rupture avec ses racines historiques, de rendre possibles les alliances gouvernementales avec la droite, d’aller jusqu’au bout de la transformation du PS en parti centriste d’orientation libérale…. François Hollande parie sur la tripartition du paysage politique, laquelle, face à la menace d’un nouveau 21 avril en 2017, obligerait à « l’unité » derrière le pouvoir en place et permettrait d’effacer le bilan du quinquennat ». Il est également acté dans le texte qu'une candidature issue de la mouvance des frondeurs ne répondrait pas aux enjeux de la situation : « Une proposition de candidature, critique du gouvernement, mais qui ne se situe pas dans une logique de rupture avec le libéralisme et de confrontation avec le patronat et la finance ne peut constituer une alternative ». Cette clarification est bienvenue. 


Les enjeux actuels sont ensuite notés : « L’enjeu reste aujourd’hui, et à partir d’un bilan critique du Front de gauche, de donner corps à une nouvelle coalition porteuse d’espoir, un rassemblement, une coalition ou un front d’une gauche de transformation sociale, populaire et citoyen, combinant présence de forces politiques et sociales et engagements citoyens dans des collectifs prenant part aux décisions essentielles » . Plus loin : « Notre objectif est de créer un rassemblement d’un type nouveau, qui réponde aux aspirations qui se sont exprimées dans le mouvement social, profondément pluraliste, démocratique, horizontal, refusant la personnalisation des débats, et qui ne vise pas à se construire autour d’un seul courant ou d’une seule force politique. C’est un véritable mouvement populaire et citoyen qu’il nous faut viser. »


Enfin, il est acté que « Ensemble propose à Jean Luc Mélenchon et aux forces de la France insoumise d’engager des discussions sur les échéances présidentielles et législatives de 2017. Nous voulons débattre de la nature du rassemblement à construire, du programme à défendre et de voir comment sa candidature pourrait s’inscrire dans un cadre commun. Pour cela Ensemble rencontrera dès juin 2016 Jean Luc Mélenchon et les forces de la France insoumise pour débattre de ces enjeux. »


Nous saluons ces avancées. Aujourd'hui, que l'on soit pour ou contre la manière dont Jean-Luc Mélenchon s'est lancé dans la bataille, l'évidence est qu'il représente, fort de l'expérience de 2012, la seule candidature crédible pour tous ceux qui rejettent les politiques d'exclusion et de renoncement menées depuis des décennies. C'est en rejoignant au plus vite la dynamique que la formidable richesse politique que représente Ensemble ! contribuera concrètement à renverser ceux qui nous gouvernent de manière catastrophique et permettra de construire une réelle alternative de gauche.


Il reste maintenant à mettre en œuvre ces décisions. Nous suivrons avec intérêt et vigilance tout ce qui pourra être fait en ce sens. 

Nous espérons en particulier que les discussions entre E! et le comité de liaison autour de la candidature de JLM aboutissent rapidement à la mise en mouvement de E! au sein de la campagne qui débute.


Car il y a urgence à dessiner un débouché politique aux exigences d’alternative portées par le mouvement social et citoyen. Nous voulons une issue claire, qui signe une rupture définitive avec la gauche qui trahit. Une issue qui dessine une visée au-delà d’une société menée par les logiques financières et répondant aux enjeux écologiques. Une issue novatrice, portée par une colonne vertébrale de lutte pour l’égalité entre les citoyens, contre  toute forme de discrimination et de racisme, où les citoyen(ne)s auront toute leur place dans la construction d’une alternative post-capitaliste.

Nous comptons défendre les positions de rassemblement basées sur l’application  du droit international, sur le règlement du conflit israélo-palestinien. Nous savons que la criminalisation des militants de la campagne internationale BDS est unanimement condamnée par les composantes du FDG.


Tout en contribuant au développement du mouvement social et citoyen, certain(e)s d’entre nous ont déjà rejoint les 115 000 insoumis(es) qui appuient la candidature de Jean-Luc Mélenchon et appellent à amplifier ce mouvement et à rejoindre sur le terrain ces citoyen(ne)s engagé(e)s, dans des collectifs de formes diverses décidées en commun, pour faire grandir la force et le sens d’une alternative à la politique de désespoir inspirée par le patronat et la finance et pour engager une véritable transition écologique. Ensemble, forts de notre richesse, contribuons à construire cette alternative naissante. 

 

Jean-Louis AMANS ( Rouen, 76) - Christine AVENEL ( Saint Brieuc, 22) – Annick B. (Vitry/Seine, 94) - Bally BAGAYOKO ( Saint Denis, 93) - Paul BARROUX ( Clermont Ferrand, 63) – Chantal BECK (Clermont Ferrand, 63) -  Arnaud BELIVACQUA (Oise, 60) - Nanie BELLAN (Martigues, 13) – Roland BELLAN (Martigues, 13) – Jean BRAFMAN (Saint Denis, 93) - Raphaëlle BRANGIER ( Rouen, 76) -– Claire CARON (Tournon, 07) ,Pascal CHEVAILLOT ( Oise, 60) - - Claude DALBERA DAUMAS (Nice, 06) - Daniel DALBERA (Nice, 06) – Hendrik DAVI (Marseille, 13) – Vincent DENORME (Amiens, 80) - Pierre DROIN ( Gennevilliers, 92) – Jacques DUMESTRE (Manosque, 04) -  Michel DUPONT (Rouen, 76) -  Maurice DUTOT (Eure, 27) - Régis EYRAUD (Paris, 75) – Jean-Claude FAURE ( Albi, 81) – Eve GALLIANO (Nice, 06) – Claude GANNE (Haute Loire, 43) - Christian GARNIER ( Marseille, 13) -  Nora GATIGNOL ( Clermont Ferrand, 63) - Gérard GERON ( Miramas, 13) - Pierre GINESTE ( Houilles-Carrières/Seine, 78) – Thierry GUINTRAND (Villejuif, 94) – Isabelle GUYTON ( Plaintel, 22) -  Jean Phillippe IZQUIERDO (Aubagne, 13) – Omani LAABOUDI (Aubagne, 13) - Franco LA SPINA ( Pontault Combault, 77) - Alain LAFFONT (Conseiller municipal et Conseiller Communautaire Front de Gauche Clermont-Ferrand, 63) – Nathalie LANA (Montreuil, 93) – René LE BRIS ( Hérouville Saint Clair, 14) -  Guillaume LIEGARD (Montreuil, 93)– LOUCHON Cécile (Martigues,13) - Dany MAGGY (Pontault Combault, 77) - Christian MAZET ( Clermont Ferrand, 63) –Yann MERLEVEDE (Roubaix, 59) – Daniel MINO (Haute Savoie ,74) -  Patrice MOINGEON (Privas, 07) - Cédric MORAND ( La Seyne, 83) -  Florent NARANJO (conseiller municipal et conseiller communautaire Front de Gauche, Clermont Ferrand, 63) – Pascale N’DIAYÉ (Clermont Ferrand, 63) – Danièle OBONO (Paris, 75) – Michèle P. (Rouen, 76) - Bernard PELLEGRIN ( Rouen, 76) - Francis PERETTI (Ajaccio, Corse) – Vincent PORELLI (Aix-en-Provence, 13) – Blandine PRIME ( Rouen, 76) - Raphaël QNOUCH (Paris, 75) – Gérard QUILLAUD ( Rouen, 76) - Luc QUINTON (Grenoble, 38) - Jean-Pierre RIOUAL ( Le Havre, 76) - Nicole ROBLES (Clermont Ferrand, 63) - Yves SABOURDY (Lannion, 22) - Georges SAMSON ( Saint Brieuc, 22) - Jean-Marc SEGAY (Salon de Provence, 13) – Franc SERVAJEAN ( Puy de Dôme, 63) -  Jacques SIMON (Evry, 91) –  Mihaljcek SLAVKO (Nancy, 54) - Boualem SNAOUI (Val d’Oise, 95) -  Joël SOUEIX DE PONDAU ( Cher, 18) - Guillaume SPRANG ( Pontault Combault, 77) - Marcel TASSY (Aix-en-Provence, 13) – Nikou TRINDON ( Alpes Maritimes, 06) - Francis VERGNE (animateur de Front de Gauche initiatives, Riom, 63) – Pierre VILA (Montreuil, 93) – Thierry ZUNINO ( Paris, 75) - 

 

présidentielles Mélenchon JLM2017

Ajouter un commentaire