Paysans : égalité de traitement ?

Nddl trans 2Lundi 11 janvier 2016, les agriculteurs organisent des opérations escargots pour protester contre les menaces d’expulsion demandées par le groupe Vinci, qui pèsent sur les agriculteurs et les familles de Notre Dame des Landes.
Un groupe occupait le carrefour de la Moëre à Savenay. L’opération était achevée et un groupe d’agriculteur rentre chez eux sur la route du milieu qui rejoint Savenay à St Etienne de Montluc.
Les CRS les prennent en chasse, passent devant le convoi et les oblige à s’arrêter. Les agriculteurs obéissent et s’arrêtent, ont les faits attendre un quart d’heure puis on les autorise à repartir. 5 kms plus loin nouvel arrêt et attente d’une demi-heure.

Mais l’heure tourne, et il va être temps pour la traite. Au troisième arrêt les paysans s’énervent et tentent de passer. Deux ou trois parviennent à s’échapper par une petite route du marais, mais 3 tentent de forcer le passage. Coincer ils s’arrêtent.
Christian déjà interpellé en 2012, (les gendarmes étaient venus le chercher dans sa salle de traite) descend de son tracteur et s’allonge sur le sol les bras en croix. Il est aussitôt roué de coups de pieds, on lui monte sur le dos. Céline, petite femme énergique d’une quarantaine d’année est molestée brutalement. Amener à la gendarmerie Mickaël (20-25 ans) est obligé de se déshabiller et est interrogé pendant plus d’une heure en slip, il en ressort terrorisé. Les 3 tracteurs sont confisqués et amener en fourrière. Ils sont interdits de séjour à Nantes et de manifestation. Christian met plus d’une semaine avant de pouvoir tenir une fourche. Ils n’ont pas porté plainte, ne ce sont pas fait examiner par un médecin.
A comparé au sort réservé aux légumiers léonards de la FNSEA qui ont incendié d’hôtel des impôts de Morlaix et la MSA le 19 et 20/09/2014, empêchant les pompiers d’intervenir coût 2.5 millions. 6 agriculteurs convoqués et auditionnés le 04/03/15. Un collectif de citoyen de Morlaix se rassemblait tous les 19 de chaque mois pour demander justice.3 sont mis en examen le 20/05/15 et ressortis libres sans contrôle judiciaire.

Notre Dame des Landes aeroport expulsion barrages paysans

Ajouter un commentaire