Réconciliation Hamas/OLP : Israël bombarde aussitôt Gaza

drapeau-palestine.jpgL’aviation israélienne n’a pas attendu que l’encre de l’accord de réconciliation entre Hamas et OLP soit sèche pour lancer mercredi un raid terroriste sur la bande de Gaza, blessant 6 civils dont un très grièvement.
Un peu plus tôt dans l’après-midi, dans la ville de Gaza, les dirigeants du Hamas et une délégation de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), emmenée par le Fatah, avaient annoncé la conclusion d’un accord mettant fin à sept années d’antagonismes, parfois très sanglants.
Au cours d’une conférence de presse commune, le Premier ministre du gouvernement (Hamas) de Gaza, Ismael Haniyeh et le dirigeant du Fatah Azzam al-Ahmad ont en particulier indiqué que leur accord donne carte blanche au Président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas pour organiser des élections (présidentielles, législatives).

Ils ont également insisté sur le fait qu’aucune partie n’accepterait la reprise de négociations avec Israël sans bases claires.
De fait, les « négociations » en trompe l’œil imposées par Israël et ses protecteurs américains et français à l’Autorité Palestinienne depuis l’été 2013 n’ont abouti à rien, comme prévu : Israël a poursuivi l’écrasement de la Palestine, et n’a même pas honoré la seule micro-concession qu’il avait faite, à savoir la libération de Palestiniens emprisonnés depuis des décennies.
Même les Etats-Unis ont reconnu que l’échec de ces négociations était imputable à Israël, Mahmoud Abbas ayant pour sa part obéi docilement en tous points au processus.
Selon les termes mêmes du contrat annoncé l’an dernier, le cycle de « négociations » prend fin le 29 avril, la semaine prochaine.
Abbas, dont personne ne sait jusqu’où il est prêt à s’abaisser, a alterné ces derniers jours les déclarations contradictoires, disant tantôt qu’il était prêt à prononcer la dissolution de l’Autorité Palestinienne, afin de mettre fin à l’hypocrisie, et tantôt qu’il pourrait bien continuer la comédie des « négociations », qui convient tant à Netanyahu et à sa bande.

A noter qu’à chaque fois, au cours des 7 dernières années, que le Hamas et l’OLP-Fatah étaient parvenus à des accords de réconciliation, Israël était intervenu par des attaques massives, principalement contre la bande de Gaza (notamment lors du massacre « Plomb durci » de 2008-2009, et de l’opération dite « Pilier de Défense » en novembre 2012).
Le gouvernement américain, à l’unisson avec l’attaque de l’aviation israélienne, a aussitôt condamné, mercredi, l’accord de réconciliation inter-palestinien.

Source : Europalestine : http://www.europalestine.com/spip.php?article9276

CAPJPO-EuroPalestine

palestine Gaza OLp Hamas bombardements

Ajouter un commentaire