Le Conseil Constitutionnel déclare de nouveau la guerre aux langues régionales, à celles et à ceux qui les parlent ou veulent les parler!

Communiqué d'Ensemble!22

Le Conseil Constitutionnel vient de censurer partiellement la loi Molac en interdisant l’enseignement immersif dans l’Ecole publique, en interdisant les signes diacritiques dans les actes d’Etat Civil.

Il montre ainsi  son mépris pour celles et ceux qui en Bretagne parlent ou veulent parler les langues de Bretagne,  pour celles et ceux qui voudraient donner des prénoms bretons à leurs enfants non conformes à l’interprétation que fait le Conseil constitutionnel de la constitution.
Le Conseil constitutionnel commet une double faute :  d’abord, la pédagogie par immersion est une réussite partout où elle est appliquée. Ensuite la constitution elle-même reconnaît les langues régionales comme langues de France et à ce titre peut donc tout à fait autoriser les mêmes dispositifs pour celles-ci que pour le français.
Les Langues, avec leurs implications complexes en termes d’identité, de communication, d’intégration sociale, d’éducation et de développement, revêtent une importance stratégique pour les peuples et pour la planète. Or, du fait des processus de mondialisation, elles se trouvent de plus en plus menacées ou disparaissent purement et simplement. Lorsque les langues s’éteignent (50% des 7000 langues utilisées dans le monde), la diversité culturelle, qui fait la richesse de l’humanité, s’amenuise. Car, avec elles, ce sont aussi des perspectives, une mémoire collective, des modes uniques de pensée et d’expression – autant de ressources précieuses pour garantir un avenir meilleur – qui se perdent.  Pour que chaque langue puisse vivre et être utilisée tous les jours, des politiques linguistiques volontaristes  avec des moyens  financiers  ambitieux sont nécessaires.

Partout autour de nous en Europe, en Irlande, au pays de Galles, en Ecosse, au Pays Basque Sud, en Catalogne la co officialité de 2 langues, la nationale et la régionale est la règle. Partout cette co-officialité a été obtenue par la lutte.

Pour Ensemble 22 c’est bien  la co-officialité de la langue bretonne et de la langue gallèse avec la langue française qu’il faudra obtenir ! Ensemble 22 appelle à participer à la manifestation du 29 mai à Guingamp à 14h, pour les langues de Bretagne et pour la défense et la promotion de toutes les langues dites régionales.

Ensemble!22, 23 mai 2021

Ensemble langues régionales manifestation

Ajouter un commentaire