des fonds publics pour l'emploi, oui ! pour les dividendes, non!

200x187 ensemble rv2

La crise du coronavirus, dans un pays riche mais appauvri par des années de privatisations et de casse du service public, a rendu nécessaire un confinement qui lui même a paralysé une part de l'économie.

Elle a aussi rendu visible l'utilité et la justesse des analyses des travailleurs, privés de pouvoir de décision dans leurs entreprises.

La formule libérale "aider les entreprises pour assurer l'emploi" doit être revue. Les contre-exemples locaux sont là : Chaffoteaux à Ploufragan, Honeywell à Plaintel... ont reçu de l'argent public, exploité le travail de leurs salariés puis fermé les usines. Alors de l'argent public aux entreprises? Oui si l'entreprise est le collectif de travail qui produit des richesses, non s'il s'agit des patrons qui décident sans contrôle! Oui si l'entreprise est d'utilité sociale et écologique, non si elle est polluante ou peu respectueuse du droit du travail. Pour que cette crise ne se renouvelle plus, mettons en place la démocratie et l'écologie dans l'entreprise

 

Concernant les entreprises stratégiques sur le plan sanitaire, à Plaintel (masques) comme ailleurs, elles  doivent être relocalisées , financées par l’État et les collectivités territoriales et leur redémarrage et leur gestion confiés aux salarié.e.s.


Communiqué d'Ensemble!22 du 18 avril 2020

 

Covid-19 masques dividendes emploi subventions entreprises Ensemble

Ajouter un commentaire