Un militant syndicaliste et antifasciste tué à Paris par l’extrême-droite !

solidaires.jpgCommuniqué Solidaires22.
Le mercredi 5 juin 2013, en sortant d’un magasin de vêtements, près de la gare Saint-Lazare, notre camarade Clément, syndicaliste à Solidaires Etudiant-e-s et militant à l’Action Antifasciste Paris-Banlieue a été battu à mort par des membres de l’extrême droite. La mort de notre camarade s’inscrit dans le contexte de la progression d’un mouvement fasciste violent en France et ailleurs en Europe. Clément est en état de mort cérébrale des suites de ses blessures à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. 

Sa perte nous accable. Notre douleur et notre colère sont encore aggravées par la certitude que nombreux et nombreuses sont celles et ceux qui, militant-e-s antifacistes, personnes exposées à l’homophobie et/ou au racisme, auraient pu et peuvent encore en être victimes. 

Aujourd’hui, toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches et à ses camarades de Solidaires Etudiant-e-s à qui nous exprimons toute notre solidarité. 

Cet acte odieux est inséparable de la multiplication des agressions racistes, homophobes par des militants d’extrême droite ces derniers mois et de l’installation d’un climat de haine entretenu par des discours politiques stigmatisant qui ne sont pas l’exclusivité du Front national et des groupuscules fascistes.. 

Au-delà des suites policières et judiciaires, l’heure est au renforcement de la mobilisation antifasciste.

 

L’Union syndicale Solidaires des Côtes d’Armor  appelle toutes celles et ceux qui condamnent cet acte odieux et refusent de laisser s’installer les pratiques fascistes de l’extrême droite dans notre pays à participer massivement au rassemblement organisé demain,

 

vendredi 7 juin, à 18h30

devant la Préfecture, place du Général de Gaulle

à Saint Brieuc

 

                                                                                                                                                                                                                                                             Saint Brieuc, le 6 juin 2013.

Clement Meric meurtre antifasciste

Ajouter un commentaire