Communiqué FdG Grand Ouest

200px-logo-frontdegauche.jpgLe score du FDG bien qu’en légère progression, est décevant et reste en dessous des possibilités ouvertes par la campagne des présidentielles.
Ce scrutin des européennes est à nouveau marqué par une abstention importante. Tout a été fait pour qu'il en soit ainsi, un gouvernement aux abonnés absents dans cette campagne, des médias relayant l'idée que quoi qu'il arrive l'abstention sera forte, et le FN deviendra la première force politique, et une campagne pour le moins atone.
Cette abstention qui touche toutes les catégories de la population est d'abord le signe d'un rejet des formes actuelles de la délégation de pouvoir, nos concitoyens considérant que de toute façon, les élus ne tiennent pas compte de leur avis.

 L'expérience du référendum qui a conduit au rejet du Traité constitutionnel européen aussitôt resservi au congrès et voté par une majorité de parlementaires leur donne en partie raison. Notre faiblesse a été à cette occasion de ne pas porter un nouveau projet de constitution européenne basé sur la coopération entre les peuples et non sur le principe de concurrence libre et non faussée.
Le rejet des politiques en place, à l'échelle européenne et nationale, s'est largement exprimé. Le PS, seul aujourd'hui à gouverner, avec moins de 15%, subit une défaite cinglante qui contribue à délégitimer l'orientation de François Hollande et Manuel Valls. Le FN fait un score important y compris dans notre circonscription jusqu’alors préservée. La droite se refait une santé, EELV est en recul par rapport à son score de 2009. Les politiques d’austérité menées depuis plusieurs années provoquent des replis idéologiques et le FN apparait comme un recours aux yeux de nombreux concitoyens.
Mais relativisons ces résultats. Que représente le score de chacun quand il y a une telle abstention ?
Dans ce contexte le Font de Gauche conserverait 4 élus, en égalisant ou améliorant légèrement son score de 2009.
Avec la candidature de Myriam Martin dans l'Ouest, le Front de Gauche a mené une campagne nitaire, dynamique, multipliant les réunions publiques et les rencontres avec les femmes et les hommes de cette grande région marquée comme d'autres par les fermetures d’entreprise, les plans de licenciements, les difficultés économiques et sociales, les dégâts écologiques provoqués notamment par l'agriculture productiviste, mais aussi par les luttes que toutes et tous mènent pour construire d'autres solutions.
Avec tous les élus soutenus par le Parti de la Gauche Européenne, dont le groupe GUE se renforce au Parlement européen, nous continuerons de mener des luttes pour plus de démocratie, de justice sociale, d'égalité, pour la transition écologique, et pour la coopération entre les peuples européens et les peuples du monde : en commençant par exiger le rejet de la directive européenne des travailleurs détachés, et la fin de l'indépendance de la banque centrale européenne.
Myriam Martin - Xavier Compain - Sylvie Mamet - Patrice Boutin - Marie Claude Robin - Alain Bergeot
Candidats du Front de Gauche dans la circonscription Ouest
Rennes le 25 mai 2014

Front de Gauche Grand Ouest Myriam Martin

Ajouter un commentaire