Syrie

"Bombarder la Syrie serait ajouter la guerre à la guerre"

huma-1.jpgDe plus en plus, les bruits de bottes masquent la voix des partisans d’une solution politique en Syrie. Alors qu’une intervention militaire occidentale semble de plus en plus imminente, le Front de gauche continue à appeler à mesurer les risques d’embrasement au Moyen-Orient.
Si le PCF condamne sans ambigüité les crimes d’Assad, le parti considère qu’une "intervention militaire de Washington et de ses alliés constituerait un degré supplémentaire dans l'inacceptable, dans cette escalade sans issue. Bombarder la Syrie serait ajouter la guerre à la guerre.

Lire la suite

France-Syrie : l’huile sur le feu

le-monde-diplo.pngOn se frotte les mains du côté de quelques vendeurs de missiles anti-aériens, après cette levée de l’embargo européen sur la livraison d’armes à la Syrie, obtenue lundi soir à l’arraché par Paris et Londres, faute d’accord sur la prolongation du régime de sanctions imposé depuis le début de la crise, et qui expire ce vendredi. Cette levée ne serait pas, selon le ministère français des affaires étrangères, « une décision belliqueuse » : un point de vue que ne partage pas le gouvernement russe qui considère que la levée de l’embargo va à l’encontre du projet de conférence internationale sur le conflit syrien, dite « Genève2 », et y voit un encouragement à poursuivre ses propres livraisons d’armes au régime de Damas …

Lire la suite