procès

Notre Dame des Landes : arrestations programmées !

Nddl trans 2Le 22 février dernier nous étions 50 000 pour réaffirmer notre refus de ce projet inutile.
Face à cette mobilisation, plus de 1500 gendarmes mobiles mettaient Nantes en état de siège et de guerre civile et blessaient gravement des dizaines de manifestants.
Lundi 31 mars, soit  au lendemain du résultat des élections municipales, des  militants ayant participé à cette manifestation ont été interpellés  et  sont passés ensuite en comparution immédiate au tribunal de Nantes, ne pouvant préparer leur défense . Dossiers vides et peines très lourdes.

Lire la suite