Grèce

Signer l’appel «La Grèce, une chance pour l’Europe»

Le collectif pour un audit citoyen de la dette publique lance un appel à mobilisation «La Grèce, une chance pour l’Europe», signé par de nombreuses personnalités, des responsables nationaux d’organisations syndicales et associatives, et soutenu par des responsables politiques issus de toute la gauche.
Cet appel dénonce le discours de discorde entre les peuples européens porté par les institutions européennes qui accusent des «Grecs irresponsables» et menacent de les exclure de la zone euro. Il rappelle que les audits citoyens de la dette publique en cours dans plusieurs pays européens (dont la Grèce et la France) démontent les discours mensongers sur l’orgie de dépenses publiques qui aurait soi-disant provoqué la flambée des dettes.
Il demande instamment à François Hollande de s’opposer à l’étranglement financier de la Grèce et de la démocratie en Europe ; et conclut sur un appel à mobilisation pour la semaine d’action européenne contre l’austérité et en soutien au peuple grec, organisée par les mouvements sociaux européens du 20 au 26 juin dans toute l’Europe.

Signer l'appel

Le coup de force inadmissible et irresponsable de la BCE contre la Grèce

CoupdeforceLa Banque centrale européenne (BCE) a annoncé mercredi 4 février qu’elle arrêtait les opérations normales de refinancement des banques grecques. Pour retirer des liquidités auprès de la BCE, les banques ne pourront plus donner comme garantie des obligations d’État grecs. Les banques grecques se voient retirer leur principale source de financement à la BCE.

Attac condamne fermement cette décision de la BCE.

Lire la suite

Halte aux pressions de l’Union européenne : la Grèce veut voter librement

attac.jpgGrece drapeauAlors que va s’ouvrir la campagne des élections législatives anticipées en Grèce, les marchés financiers et les dirigeants politiques européens, inquiets d’une possible victoire de Syriza, commencent à intensifier leur chantage sur le peuple grec.
Les taux d’intérêt sur la dette grecque grimpent à nouveau, manifestant la défiance des banquiers face au programme anti-austérité de Syriza. Jean-Claude Juncker, président de la Commission, a déclaré sa « préférence de voir des visages familiers » après les élections, soutenant ouvertement Antonis Samaras, actuel premier ministre, co-auteur avec la Troïka d’une politique de dévastation de la Grèce. Le commissaire européen Pierre Moscovici a lui aussi été dépêché à Athènes pour soutenir les « réformes structurelles » qui ont appauvri le peuple et détruit ses droits sociaux fondamentaux. Il s’est permis d’intervenir dans le débat électoral grec en avertissant que « l’idée d’envisager de ne pas rembourser une dette énorme est suicidaire ». Déjà lors des élections législatives grecques en 2012, François Hollande avait pesé en faveur de la droite par une intervention très remarquée à la télévision grecque

Lire la suite

A. Tsipras: «..nous allons remporter cette bataille,l’avenir est déjà en marche. »

Syriza discours tsiprasCamarades,
Notre peuple aujourd’hui a remporté une victoire.
La démocratie a remporté une victoire.
Notre pays a remporté une victoire.
La vérité a remporté une victoire.
Le résultat de l’élection présidentielle est une première victoire des députés qui ont résisté contre la peur et le mensonge.
Une première victoire de notre peuple qui guide notre pays hors de la condition humiliante qui était la sienne jusqu’à ce jour.
Une première mais grande victoire.

Lire la suite

Les progressistes de Syriza au seuil du pouvoir

SyrizaLes sondages donnent une large avance au parti d’Alexis Tsipras. L’élection par les députés grecs d’un nouveau président, au début de l’année 2015, pourrait faire tomber l’hétéroclite coalition dirigée par le néoconservateur Antonis Samaras.
«La Grèce se trouve sur le seuil d’un changement historique. » Dans ses dernières prises de parole publiques, l’opposant grec Alexis Tsipras, chef de Syriza, a adopté le ton d’un homme d’État prêt à prendre en charge les destinées d’un pays dévasté par les politiques d’austérité à marche forcée. Il faut dire que les sondages prédisent invariablement la victoire de la formation de gauche en cas d’élections législatives anticipées.

Lire la suite

Européennes: Syriza donnée vainqueur en Grèce

TsiprasC’est Alexis Tsipras qui l’a annoncé sur Twitter. Son parti, Syriza, serait en tête de ces élections européennes en Grèce, selon les sondages de sortie des urnes.
Les projections donnent 27,8% des voix à Syriza contre 22,8% pour Nouvelle démocratie. Le parti d'Alexis Tsipras, candidat de la Gauche Unitaire Européenne au poste de président de la Commission européenne, confirme là son bon score du premier tour des élections locales de dimanche dernier.
Ce scrutin constituait le premier test électoral grandeur nature pour Antonis Samaras depuis son arrivée au pouvoir il y a deux ans et les analystes estimaient qu'une défaite de plus de cinq points pouvait menacer la coalition gouvernementale, qui ne dispose que de deux sièges de majorité au Parlement

Grèce: percée de Syriza aux élections locales

syriza.pngCe dimanche, de nombreux Grecs étaient appelés à voter dans 325 municipalités et 13 régions. Le parti de gauche Syriza s’est affirmé comme la première force politique dans la région d’Athènes, qui compte un tiers des électeurs grecs.

Dans la région de l'Attique qui compte trois des dix millions d'électeurs du pays, la candidate de Syriza Rena Dourou arrive en tête pour le poste de préfet avec près de 24% des suffrages.

Lire la suite

Aube dorée, l’autre visage de l’extrême droite européenne

basta.jpgL’Union européenne renoue avec ses vieux démons. La crise sociale et démocratique est un terreau fertile à la résurgence des droites extrêmes. En Grèce, elle est incarnée par Aube dorée, un parti aux références néo-nazies assumées, crédité de 13% dans les sondages. Agressions racistes et violences politiques perpétrées par ses militants et ses élus se multiplient. Et si le crépuscule brun d’Aube dorée recouvrait la Grèce ?

Lire la suite

Stratégie du choc : comment le FMI et l’Union européenne bradent la Grèce aux plus offrants

basta.jpgC’est l’heure des soldes. La plus grande promotion du 21ème siècle. Tout doit disparaître ! Pour tenter de réduire sa dette, la Grèce liquide tous ses biens publics : énergies, transports, compagnies des eaux, universités, rivages préservés... Le pays s’enfonce toujours plus dans une crise économique sans fin, malgré les « plans de sauvetage » européens. Ceux-ci profitent en grande partie au secteur financier, alors que pour les Grecs, l’austérité est devenue un mode de vie. Reportage à Athènes, auprès d’un peuple victime du traitement de choc imposé par le « capitalisme du désastre ».

Lire la suite

Fermeture de la télévision publique grecque : un nouveau pas vers un régime autoritaire

basta.jpgFrappée par l’austérité, placée sous tutelle de la Commission européenne, la Grèce vient de franchir une nouvelle étape vers l’autoritarisme. Le 11 juin, le gouvernement a brutalement fermé par décret la radio-télévision publique. Sous prétexte de réduire le nombre de fonctionnaires, il se débarrasse ainsi d’un vecteur d’informations de plus en plus gênant. Au profit des chaînes privées, contrôlées par des intérêts économiques proches du pouvoir. Basta ! était aux côtés des milliers de manifestants qui ont entouré le siège de la radio-télévision pour retarder l’assaut des forces de l’ordre. La nouvelle a provoqué la stupeur. Dans l’après-midi du 11 juin, le gouvernement grec a décrété la fermeture immédiate de la radio-télévision publique (ERT).

Lire la suite

Déclarations d’Alexis Tsipras (Syriza) et d’Antarsya face au hold-up de l’UE à Chypre

syriza.pngIl est totalement évident maintenant que les leaders de l’UE suivent une voie qui va ouvertement à l’encontre des peuples européens. La stratégie du gouvernement allemand, avec la bénédiction du capital financier spéculatif en Europe, est une stratégie de colonisation de tout le sud de l’Europe, en particulier de la Grèce et de Chypre.
Un instrument clé pour la mise en œuvre de cette stratégie est l’extorsion basée sur la dette, la même dette qui dévaste le sud du continent avec les politiques néolibérales d’austérité.

Lire la suite