Il faut que le peuple reprenne la parole.

Ensemble269 députéEs, dont 253 socialistes, ont voté la confiance à M. Valls. Soit une majorité rétrécie par rapport au précédent vote du 8 avril. M. Valls n'a pas convaincu les frondeurs de lui accorder leur confiance.

31 socialistes et 17 députéEs écologistes ont choisi de s'abstenir.

Les députéEs du Front de gauche ont voté contre la confiance au gouvernement Valls 2.

Aucune inflexion n'a été annoncé par le premier ministre dans son discours de politique générale.

Le cap est maintenu en ce qui concerne les cadeaux au patronat avec la suppression de leurs charges sociales à hauteur de 40 milliards ainsi que la diminution de 50 milliards en trois ans pour les dépenses publiques, dont 21 milliards en 2015.

Au peuple de reprendre la parole pour censurer le gouvernement, refuser cette politique d'austérité aux conséquences sociales désastreuses.

Il faut assurer le succès des mobilisations sociales déjà annoncées.

Mais, en même temps faire la démonstration qu'une autre politique alternative à l'austérité est possible.

Il s'agit maintenant de rassembler les forces politiques de gauche et écologistes, les forces du mouvement social pour co-construire partout des assises contre l'austérité et pour la transformation sociale, démocratique et écologique.

C'est ce que propose « Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire », membre du Front de gauche.

Le 17 septembre 2014.

Valls vote confiance frondeurs

Ajouter un commentaire