CONSTRUIRE UNE ALTERNATIVE A SAINT BRIEUC ET AILLEURS

100x94 ensemble rv2

Le monde serait-il devenu fou?

Réalité bien pire à Saint Brieuc comme ailleurs : croissance, compétitivité, attractivité, voici ce que localement les maires, conseils municipaux et d’agglo nous promettent et appliquent ces dernières décennies, pour les plus grands bénéfices de quelques-uns et…l’austérité pour tous. Le chômage reste à un niveau élevé, un Briochin sur 5 vit avec moins de 1000 € par mois.

Ces politiques locales s’inscrivent en droite ligne dans la politique ultra libérale menée par le gouvernement Macron-Philippe : la population paie pour les cadeaux faits aux plus riches, l’austérité aggravée assèche les ressources des communes et des collectivités locales, creuse toujours plus le fossé entre une minorité de privilégiés et la majorité de la population dont les conditions de vie se dégradent dans des domaines essentiels comme l’habitat, le services publics, l’environnement, l’aménagement du territoire. La vie humaine sur la planète est menacée, le capitalisme en privatisant le bien commun (eau, air, ressources) conduit inéluctablement à un accroissement des inégalités dans un monde de moins en moins vivable. Le système capitaliste repose sur le postulat d’une sacro-sainte croissance infinie, dictant les politiques publiques et les conduites humaines à coup de points de croissance.

Les citoyens sont écartés des décisions les plus importantes (fusion de communes par exemple) quand ils ne sont pas, éternels mineurs irresponsables, mis sous surveillance.

 

Il est temps de construire une véritable alternative pour répondre à

  • L’ URGENCE SOCIALE !

Quelques faits parmi d'autres : Balzac desservi par TEO mais vidé de ses anciens habitants, les services publics chassés des quartiers (écoles, collège Beaufeuillage, postes à Robien, Cesson, Gouédic )

Stop à une politique d'attractivité qui aide les entreprises dans l'espoir qu'elles créent de l'emploi alors qu'elles sont guidées exclusivement par la recherche du profit et qu'elles n'hésiteront pas à délocaliser le moment venu.

Stop à un centre-ville dévitalisé.

 

Il est temps de créer un centre municipal de santé, d'encourager la PMI, la médecine scolaire, le caractère public de l'hôpital et des EHPAD, de rouvrir la Maison du peuple, de créer des salles de réunions gratuites, de mener une vraie politique de réhabilitation et d'occupation des logements

- L’URGENCE ÉCOLOGIQUE !

Là encore les faits parlent : minéralisation de la ville avec un logo tout plastique de Saint Brieuc sur la place Duguesclin qui saute aux yeux des automobilistes arrivant du pont d'Armor, abattage d'arbres avec des semblants de concertations , abondance de la pub (panneaux lumineux depuis peu), multiplications de parkings , ronds-points, rocade, ralentisseurs qui coûtent cher à la mairie, embouteillages et pollution, lotissements et ZAE au détriment des terres agricoles…

 

D'autres choix sont possibles et nécessaires

Mettre en place la gratuité des bus, réduire le trafic routier, favoriser le rail, le vélo… la marche, combattre l'agriculture et l'élevage productivistes, sauver la plage du Valais, soutenir le bio et les productions locales, notamment dans le cadre de la restauration scolaire et sociale. Bref de promouvoir une politique des transports et de l'aménagement du territoire respectueuse de la planète.

 

- L’URGENCE DÉMOCRATIQUE !

Pas de réelle politique sociale et écologique sans démocratie!

Ce qu’il se passe à Balzac est l’exemple même de ce qu’il ne faut plus faire. Fini le temps des chèques en blanc ! Et tant pis pour le Président du Conseil Départemental qui, comme tous ces professionnel.le.s de la politique ne veulent pas rendre de compte aux collectifs pendant leur mandat. Fini le temps où le peuple est bien sage en attendant que les élu.e.s décident à sa place ! La population doit décider à égalité avec les élu.e.s ! Concertations avec véritable information, débats, avis, assemblées de quartier avec droit de décision et de vote suspensif pour les réalisations concernant le quartier ! Il faut permettre aussi l'exercice d'un droit de contrôler la mise en œuvre.

Les citoyens peuvent être à l'initiative de propositions. Tel est déjà le cas pour la gratuité des bus qui reste à construire avec la définition des lignes, des cadencements, des arrêts et la mise en place d'un comité d'usagers

 

Pas de démocratie politique, sans démocratie sociale et économique!

Exercer ses droits de citoyen.ne.s, c'est plus facile quand on a un emploi, un toit... des droits garantis à toutes et à tous dans une société plus égalitaire plutôt que des aides réduites à des miettes quand s'étale le luxe

Les droits des citoyen.ne.s ne peuvent se découper en tranches, les salarié.e.s doivent pouvoir rester des citoyen.ne.s au travail. Est-il normal que seul.e.s celles et ceux qui possèdent décident de ce qui va être produit, de comment et où on le produit?

A l'heure des municipales, il est temps de rompre avec la casse de services publics où des élu.e.s imposent la logique comptable loin des réalités du terrain, demandent à leurs agents précarisés de faire plus avec moins de moyens, de faire faire par le privé. Recruter en nombre suffisant, avec un statut de fonctionnaire des agents qui participent à l'organisation de leur travail, définissent leurs besoins pour un service public de qualité soucieux de ses agents et de ses usager.e.s est indispensable pour des élu.e.s qui promeuvent la démocratie.

CES CHOIX POLITIQUES SONT POUR NOUS EN RUPTURE AVEC LA MARCHANDISATION ET LA SURCONSOMMATION, FILLES DU SYSTÈME CAPITALISTE.

L’ALTERNATIVE EST A INVENTER…

Consruire une alternatve sb mars 2020Consruire une alternatve sb mars 2020

municipales Saint-Brieuc Ensemble alternative

Ajouter un commentaire