COMMUNIQUE d’ENSEMBLE ! sur la SITUATION en UKRAINE

Les décisions de Vladimir Poutine du 21 février aggravent considérablement la situation en Ukraine...

 En décidant de reconnaître les prétendues "République populaire de Donetsk" et "République populaire de Lughansk" et d’en faire des « alliées » soumises à son pouvoir, il remet en cause l’intégrité de l’Ukraine. D’autant plus qu’il demande à son armée d’assurer le maintien de la « paix » dans ce territoire. C’est l’Ukraine toute entière, qualifiée d’ « Etat fantoche », qui est menacée.
            Cette politique renvoie aux traditions de domination russe sur les Etats voisins. Comme telle, elle est inacceptable pour les progressistes. C’est pourquoi, tout en rejetant l’éventualité de l’installation de troupes de l’OTAN sur le territoire ukrainien, Ensemble ! condamne les décisions du pouvoir russe.

Les mesures annoncées par Poutine retardent les nécessaires négociations pour écarter les menaces militaires et assurer le respect des droits du peuple ukrainien. Elles aggravent au contraire les dangers de guerre en Ukraine. Celle-ci aurait des conséquences dramatiques pour la population ukrainienne, désastreuses pour la population russe, soumise à la dictature poutinienne. Un tel conflit aurait également des répercussions sur la situation dans toute l’Europe. En Ukraine comme partout ailleurs doit dominer dans les relations internationales le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

            C’est pourquoi il convient de se mobiliser dans l’unité pour dire « Non au danger de guerre » et pour exiger l’arrêt de l’intervention russe en Ukraine, qui permettrait de désamorcer les rivalités russo-américaines pesant sur la région afin que le peuple ukrainien choisisse lui-même son avenir.  Pour rétablir le dialogue dans la région il est indispensable que doit organisée une conférence internationale sous l’égide de l’ONU dans les plus brefs délais 

Les décisions de Vladimir Poutine du 21 février aggravent considérablement la situation en Ukraine. En décidant de reconnaître les prétendues "République populaire de Donetsk" et "République populaire de Lughansk" et d’en faire des « alliées » soumises à son pouvoir, il remet en cause l’intégrité de l’Ukraine. D’autant plus qu’il demande à son armée d’assurer le maintien de la « paix » dans ce territoire. C’est l’Ukraine toute entière, qualifiée d’ « Etat fantoche », qui est menacée.
            Cette politique renvoie aux traditions de domination russe sur les Etats voisins. Comme telle, elle est inacceptable pour les progressistes. C’est pourquoi, tout en rejetant l’éventualité de l’installation de troupes de l’OTAN sur le territoire ukrainien, Ensemble ! condamne les décisions du pouvoir russe.

Les mesures annoncées par Poutine retardent les nécessaires négociations pour écarter les menaces militaires et assurer le respect des droits du peuple ukrainien. Elles aggravent au contraire les dangers de guerre en Ukraine. Celle-ci aurait des conséquences dramatiques pour la population ukrainienne, désastreuses pour la population russe, soumise à la dictature poutinienne. Un tel conflit aurait également des répercussions sur la situation dans toute l’Europe. En Ukraine comme partout ailleurs doit dominer dans les relations internationales le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

            C’est pourquoi il convient de se mobiliser dans l’unité pour dire « Non au danger de guerre » et pour exiger l’arrêt de l’intervention russe en Ukraine, qui permettrait de désamorcer les rivalités russo-américaines pesant sur la région afin que le peuple ukrainien choisisse lui-même son avenir.  Pour rétablir le dialogue dans la région il est indispensable que doit organisée une conférence internationale sous l’égide de l’ONU dans les plus brefs délais 

Les décisions de Vladimir Poutine du 21 février aggravent considérablement la situation en Ukraine. En décidant de reconnaître les prétendues "République populaire de Donetsk" et "République populaire de Lughansk" et d’en faire des « alliées » soumises à son pouvoir, il remet en cause l’intégrité de l’Ukraine. D’autant plus qu’il demande à son armée d’assurer le maintien de la « paix » dans ce territoire. C’est l’Ukraine toute entière, qualifiée d’ « Etat fantoche », qui est menacée.
            Cette politique renvoie aux traditions de domination russe sur les Etats voisins. Comme telle, elle est inacceptable pour les progressistes. C’est pourquoi, tout en rejetant l’éventualité de l’installation de troupes de l’OTAN sur le territoire ukrainien, Ensemble ! condamne les décisions du pouvoir russe.

Les mesures annoncées par Poutine retardent les nécessaires négociations pour écarter les menaces militaires et assurer le respect des droits du peuple ukrainien. Elles aggravent au contraire les dangers de guerre en Ukraine. Celle-ci aurait des conséquences dramatiques pour la population ukrainienne, désastreuses pour la population russe, soumise à la dictature poutinienne. Un tel conflit aurait également des répercussions sur la situation dans toute l’Europe. En Ukraine comme partout ailleurs doit dominer dans les relations internationales le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

            C’est pourquoi il convient de se mobiliser dans l’unité pour dire « Non au danger de guerre » et pour exiger l’arrêt de l’intervention russe en Ukraine, qui permettrait de désamorcer les rivalités russo-américaines pesant sur la région afin que le peuple ukrainien choisisse lui-même son avenir.  Pour rétablir le dialogue dans la région il est indispensable que doit organisée une conférence internationale sous l’égide de l’ONU dans les plus brefs délais 

Communiqué de l'EAN d'Ensemble! du 22/02/2022

Ensemble Ukraine Poutine ONU

Ajouter un commentaire