Les cars low cost vont amplifier la concurrence rail-route

Cgt 1La fédération CGT-Cheminots et celle des Transports ont réagi au projet du gouvernement de favoriser le transport interrégional par autocar.
Elle estime que le plan esquissé mercredi 15 octobre par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, qui veut assouplir la réglementation, « amplifie la mise en concurrence directe du rail avec la route ». « Cette stratégie à bas coût va entraîner une dégradation sans précédent des conditions sociales, de vie et de travail des salariés des transports, ainsi qu'un abaissement des conditions de transport » pour les usagers qui opteront pour l'autocar, affirme la fédération dans un communiqué

La CGT cheminots accuse le gouvernement  de délaisser le service public ferroviaire pour « favoriser l'installation de compagnies de bus low cost privées parmi lesquelles on retrouve la propre filiale de la SNCF: Id-bus ». Il a fait le choix du « business », écrit la CGT-Cheminots. Pour la fédération, ce projet « va dans le prolongement » de la réforme ferroviaire votée définitivement début août, « qui non financée, va provoquer la fermeture de lignes SNCF, de gares, de guichets jugés non rentables ».

La fédération CGT des transports estime elle aussi que ce projet revient « à organiser un dumping social sans précédent » sous le « prétexte » de permettre aux plus modestes de voyager et de créer des emplois.

Source : http://www.ugict.cgt.fr/articles/actus/cars-lowcost-concurrence-rail-route

car low cost

Ajouter un commentaire