Communiqué Trégor sur l'incinération

COMMUNIQUE    DE      PRESSE PARU   DANS   LE JOUNAL   « LE TREGOR » du jeudi 15 mai 2014

 

A la dernière A.G. du SMITRED,  on a constaté une baisse de 17 % des tonnages d’ordures ménagère (O.M.) récoltées en deux ans et, en parallèle, une hausse de 28 % de la collecte sélective : « ces chiffres vont bien au-delà de ce que nous avions prévu ». On ne peut que se réjouir de ces performances dues au civisme des citoyens. En conséquence, sont apparus des « vides de four » du centre d’incinération.

Et le président du SMITRED a lancé un appel du pied vers d’autres collectivités costarmoricaines dont les déchets pourraient être traités à Pluzunet.

Faisons un retour vers le passé !

Nous, élus écologistes, représentants à l’A.G. et au bureau du SMITRED, avons toujours combattu clairement la construction d’un deuxième four à Pluzunet et proposé des pistes alternatives : réduction des déchets à la source, tri-recyclage, compostage …Tout ceci avec les associations environnementales et citoyennes.

A l’époque, nous avons été considérés comme de «  doux utopistes ». Et maintenant, le SMITRED est obligé d’aller chercher ailleurs des O.M. à traiter : curieux renversement de l’histoire !

Nous avons démontré qu’un four a besoin de « nourriture », d’approvisionnement en déchets,  pour fonctionner et que ceci n’incitait pas à la réduction des O.M.

Moralités :

-          il serait bon d’écouter parfois (toujours) les écologistes « utopiques » et leurs propositions constructives.

-         Il faut faire confiance aux citoyens et à leur civisme

 

Michel BLIN, ex-membre du bureau du SMITRED, Laurent LINTANFF, ex-membre du CA du SMITRED

 

SMITRED incinération Lannion Trégor

Ajouter un commentaire