royaume-uni

"Bombarder la Syrie serait ajouter la guerre à la guerre"

huma-1.jpgDe plus en plus, les bruits de bottes masquent la voix des partisans d’une solution politique en Syrie. Alors qu’une intervention militaire occidentale semble de plus en plus imminente, le Front de gauche continue à appeler à mesurer les risques d’embrasement au Moyen-Orient.
Si le PCF condamne sans ambigüité les crimes d’Assad, le parti considère qu’une "intervention militaire de Washington et de ses alliés constituerait un degré supplémentaire dans l'inacceptable, dans cette escalade sans issue. Bombarder la Syrie serait ajouter la guerre à la guerre.

Lire la suite