Non au passe sanitaire et aux lois liberticides et anti-sociales


Non au passe sanitaire et aux lois liberticides et anti-sociales
Un Collectif de responsables associatifs, de syndicalistes, d’élus et de personnalités
s’opposant à la loi relative à l’extension du passe sanitaire, ont lancé un appel dans le
journal Libération le 22 juillet dernier .


Cet appel est relayé par le Collectif costarmoricain pour le retrait de la loi sécurité
globale et les Gilets jaunes de Saint-Brieuc qui se sont rencontrés ce lundi 26 juillet :
ensemble, ils dénoncent une décision autoritaire, anti-démocratique, prise par un
homme seul, le Président Macron, qui a fait du Parlement une simple chambre
d’enregistrement. Ce passage en force va instituer une société du contrôle généralisé de
toute la population et d’entrave à des libertés fondamentales. La méthode est par
ailleurs génératrice de fortes tensions sociales. Sommes-nous encore en démocratie ! ?


L’urgence est en réalité de permettre à chaque citoyen-e d’accéder à une information
plurielle et contradictoire sur les enjeux sanitaires, avec une attention particulière
auprès des publics les plus fragiles.Tout comme le consentement aux soins doit être libre
et éclairé, la vaccination doit rester un choix personnel, ainsi que le déclarent l’OMS et
le Conseil de l’Europe.


L’urgence est également d’avoir accès à un système public de santé à la hauteur des
besoins et de pouvoir bénéficier de tests gratuits. Depuis le début de la pandémie, les
moyens financiers et humains réclamés par les syndicats et associations de soignants,
pour remettre debout les hôpitaux publics et soigner correctement, n’ont pas été
octroyés. Il en est de même pour les Ehpad. Pire, nous constatons que la casse de
l’hôpital public continue (fermeture de lits, suppressions de poste...)


Pour ces raisons, au nom de l’efficacité sur le long terme contre l’épidémie et pour
préserver nos libertés fondamentales, le Collectif s’oppose à la nouvelle loi votée par le
Parlement, liberticide et antisociale.


Le Collectif soutient l’appel citoyen lancé sur le réseaux sociaux pour un
rassemblement le mercredi 28 juillet à 17h30 devant la préfecture.
Le Collectif appelle à un rassemblement le samedi 31 juillet à 14h
devant la Préfecture à Saint-Brieuc.


Liste des premiers signataires : Attac, Confédération paysanne, EELV, La France
Insoumise, Ensemble, le POI, La Libre Pensée, Union syndicale Solidaires, Gilets
jaunes de Saint-Brieuc.

Communiqué de presse
Saint-Brieuc le 26 juillet 2021

Saint-Brieuc rassemblements pass sanitaire

Place Général De Gaulle, devant la Préfecture Saint Brieuc

Ajouter un commentaire