Marche et Vélorution pour le climat

organisées par « Agir pour le climat », « Vélo utile » et le « Collectif pour les mobilités douces et nouvelle rocade »

Cette nouvelle marche intervient alors que le sommet international sur le climat (COP25) a lieu du 2 au 13 décembre à Madrid.
Localement, à Saint-Brieuc, nous devons aussi agir pour préserver le futur.
Réduire nos émissions de gaz à effet de serre ne pourra pas se faire sans accepter d’adapter nos modes de vie, de changer nos comportements et de nous déplacer différemment.
Actuellement, le projet de rocade briochine néglige complètement cette réalité, notamment au regard des mobilités actives :
- Investir dans des infrastructures lourdes et coûteuses est en soi incohérent alors que nous devons réduire le trafic routier et la part de l’automobile dans nos déplacements. Pour rappel, le transport est le premier émetteur de CO2 et 80 % des déplacements sont réalisés avec des véhicules individuels, qui, pour la grande majorité, ne transportent qu’une seule personne.
- Ce projet de rocade – qui coupera en deux la commune de Ploufragan en séparant à la manière d'un mur d'enceinte les habitants qui vivent de part et d'autre – ne prend pas en compte la nécessaire préservation des cheminements adaptés aux mobilités actives.
- Les conditions de sécurité actuelles et celles proposées par le maître d'ouvrage sur les ronds-points de la rocade n'encouragent en rien à développer ces mobilités alternatives.
En effet, l’un des principaux enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique est de favoriser des modes de déplacement plus propres. Mobilités actives et cheminements doux sont le futur des déplacements au quotidien. Nous devons les encourager et leur donner toute la place de se développer.

D'ailleurs, le Parlement, qui vient adopter le 19 novembre la Loi Mobilités, envoie un signal très fort aux collectivités locales, en reconnaissant, par cette loi, le vélo comme mode de transport à part entière.
Toutes les études le prouvent :
- Apporter de la sécurité augmente l’usage du vélo.
- Un service régulier et de qualité favorise l’usage des bus.
Enfin, investir les ressources financières de la collectivité sur ce type de projet nous prive des possibilités de bâtir un autre futur, un futur qui préserve le climat.
À Saint-Brieuc, la marche sera couplée à une Vélorution. L’objectif est de promouvoir les mobilités alternatives. À ce titre, un co-voiturage sera également organisé pour ceux qui viennent de plus loin.
***
Pour rappel, les précédentes marches organisées à Saint-Brieuc avaient mobilisé près de 1 500 citoyens costarmoricains.
Samedi 7 décembre, l’événement se déroulera en trois étapes :
- 14 heures 30 : Rassemblement devant la Préfecture.
- 15 heures : Départ de la marche.
- 15 heures 30 : Rassemblement et prises de parole Place Savador Allende.

Saint-Brieuc rassemblements climat rocade

Place Général De Gaulle, devant la Préfecture Saint Brieuc

Ajouter un commentaire