8 mars : journée internationale de luttes des femmes

En 2015, le combat continue !

Parce que nous considérons que l'émancipation de toutes et tous passe par l'égalité, nous appelons, femmes et hommes d'horizons divers, à nous rassembler pour prendre part aucombat féministe.
Alors que des milliers de femmes, à travers le monde, sont tuées, violées, vendues,réaffirmons haut et fort la nécessité de mobilisation, de luttes contre les intégrismes et de revendications des femmes, ici et partout dans le monde.
Rassemblons-nous pour défendre la laïcité qui se traduit par la séparation de l’église et de l’Etat, dans le respect des croyances et de l’athéisme : la laïcité est un des boucliers pour les femmes.
Rassemblons nous en solidarité avec les femmes du monde entier, celles qui résistent dans les pays en guerre, celles qui se lèvent contre les politiques d'austérité, celles qui se battent pour la scolarisation des filles, celles qui revendiquent toujours le droit à être reconnues égales des hommes, d'exister et de disposer de leurs corps par et pour elles-mêmes, celles qui luttent contre les désastres écologiques.
Rassemblons nous pour garantir aux femmes migrantes victimes de la misère, de viols, de violences, l'accès à de nouveaux droits en particulier pour l'asile.
Rassemblons nous pour une Europe où toutes les femmes pourraient disposer librement de leur corps sans contrainte étatique et/ou religieuse, et qui intègrerait ces droits à la Charte Européenne des droits fondamentaux.
Rassemblons nous pour que l'accès à l'interruption volontaire de grossesse reste une réalité, 40 ans après la loi Veil en France, et le devienne dans toute l'Europe.
Rassemblons nous pour lutter contre les violences faites aux femmes et la prostitution, avec des moyens adaptés.
Rassemblons nous pour lutter contre les politiques d'austérité qui se poursuivent et aggravent encore la situation des femmes. Luttons pour une réelle égalité femmes/hommes avec les moyens financiers et humains appropriés.
Rassemblons nous pour l'égalité salariale et professionnelle effective, pour la suppression du temps partiel imposé, du travail précaire, contre la généralisation du travail le dimanche.
Pour les droits des femmes et l'égalité prenons la rue

Signataires :
Adalea, CFDT, Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles, FDMJC des Côtes d’Armor, CGT, Ensemble, Fandiyéma, Fédération des Côtes d’Armor de la ligue
des droits de l’Homme, Maison de l’Argoat, Marche Mondiale des Femmes.22, Mouvement Français du Planning Familial, Nouveau Parti Anticapitaliste, RESIA.

Place du Général De Gaulle (devant la Mairie) Saint-Brieuc

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau